Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • horror sleeps, door wide open

    Pin it!

    hypnose02.jpgDors, je le veux
    Dors, maintenant
    Tu n'as plus d'yeux :
    plus de tourment

    Dors, je le dis
    je le répète
    Va sur ce lit
    mon corps sans tête

    D'or précieux
    dorénavant
    dores et déjà tue, cours la rivière des songes
    abouche le sang de l'éponge
    et repais-t-en
    soleil par milliers son trésor
    te dira mieux comme tu dores l'aurore.

    tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • ...quoi d'autre dans le chili tunisien ?

    Pin it!
    Nasreddine_El_Assaly1.jpg

    murs austères et songeurs, à l'enfilade
    réfléchissant la chaleur par les calades
    où le pavé poussiéreux mollit un peu
    mais ce n'est qu'un lumineux trouble des yeux

    c'est l'heure où fille et mère d'oranges
    passent au rouge dans l'ombre étrange
    qui se gardait sous l'arcade fraîche
    de seulement leur frôler la mèche

    père et frères sont au souc à leur étal
    pratiquant un franc marché sentimental
    enrobé de thé bouillant le doux halwa
    retient le parfum des doigts de Fatima

    souffle vers la rive tunisienne
    un chili a rosi les persiennes
    et dans la cité de Jaouhara
    s'est invité le vieux Sahara.

    tiniak © 2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK -#525
    inspiré par un tableau de Nasreddine El Assaly, peintre.

  • conduite aveugle en milieu sourd

    Pin it!
    Hoogstraten: Les pantoufles, 1658.

    Passée la porte, rentré chez soi
    n’y être plus déjà
    une autre porte, là, devant moi
    je ne la connais pas
    poussée la porte, un autre lieu
    moins connu s’il se peut
    une autre porte devant les cieux
    pris de vertige, amoureux ?
    et plus ni porte ni plus de ciel
    qu’un flottement d’ombelle
    il me transporte jusqu’au parvis
    où m’attendent en nid
    des nuits de portes, fermées, ouvertes
    et cette nuit à perte
    j’en choisis une, la porte brune
    d’ailleurs elle est offerte
    et cet ailleurs n’a pas menti
    je ne suis pas ici
    lumière forte, blancheur criarde
    je sens bien qu’il me tarde
    d’atteindre vite une autre issue
    et changer de tenue
    une autre porte, capitonnée
    suis-je donc au secret ?
    je la maintiens entrebâillée
    de mon pied sur le seuil
    de là j’entrevois un écueil
    sombre, rocheux, peut-être humide
    en suspens dans le vide
    avec dessus, une autre porte
    autrement plus accorte
    bien qu’assez vieille ou mal vieillie
    j’en pousse le vernis
    un long couloir flanqué de torches
    brûlant à mon approche
    s’éteignant quand j’ai dépassé
    la dernière allumée
    série de portes dissemblables
    et mon pas  méconnaissable
    les brise toutes, coûte que coûte
    une soudaine urgence
    presse l’allure et mes chaussures
    en savent l'arrogance
    portes légères des voilages
    m’empêtrent le passage
    mais n’est-ce pas, au bout, là-bas
    le jour que j’aperçois ?
    je grimpe au long de ce conduit
    - le jour, c’est du soleil
    voici qu’à l’orée de cet huis
    je suis dans ton oreille
    avant de sauter, je comprends
    que tu n’écoutes pas vraiment.

    caverne_ephemere2.jpg

     tiniak © 2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
     (illustration composée d'après une installation au Louvre)
  • L'ABECEDAIRE poLétique

    Pin it!

    Yihaa !Œuvre de pédagogie légère sensée démontrer avec bonheur combien la poLésie a son terme ancré dans le quotidien ; où l’on verra en outre tout l’intérêt de conserver par devers soi les ouvrages et essais littéraires, les recueils de poésie et ces vieux manuels de littérature française qui nous ont tant pourri la vie scolaire.

     

     

     

    Epigraphe incipitatif aux fins de caution littéralesque :

    « Ce n’est pas la station debout permanente qui a séparé l’homme du singe, c’est la poésie » Charles Dantzig, Dictionnaire égoïste de la littérature française – © Éditions Grasset et Fasquelle, 2005.

     

    AU SOMMAIRE DE L'ABECEDAIRE POLETIQUE :

     

     

    AVANT-PROPOS INTRODUCTIF EN MANIERE D'EXERGUE :

    J’avoue avoir choisi cette forme catégorique par lâche concession faite à l’actuelle pression qu’exerce sur les individus certaine gestion du temps qui se prétend moderne et pragmatique. Alliage des fonctions contradictoires de la lecture documentaire et de la contemplation poétique, cet ouvrage (un mictionnaire de poLétique ?) recèle de miens écrits originaux suivis de citations d’auteurs pertinemment décédés pour la plupart – ce qui ajoute au caractère péremptoire de mes choix et permettra au lecteur avisé de s’exclamer ici ou là « ah oui tiens, ça je connais ».

     

    Alors, de la pourriture didactique qui nous les avaient rendues indigestes, je gage que nous verrons, après cet exercice, refleurir nos parcs de leurs nourritures terrestres.

     

    ...mmmmnawouiche...Ah, et puis si on vous le demande : le L dans « poLésie », ça veut dire ludique, donc.

    PoLétiquement vôtre,

    tiniak.

     

     

     

    bowdown.gif

    Avec, par ordre alphabétique d’apparition magnifiante :

    Allais
    Apollinaire
    Aveline
    Barbey D’Aurevilly
    Barjavel
    Barrès
    Bernard
    Boyer
    Breton
    Cadou
    Cendrars
    Charef
    Cocteau
    Cohen
    Cros
    Dac & Blanche
    De Beauvoir
    De Navarre
    De Noailles
    Deleuze
    Destouches
    Devos
    Dovalle
    Duby
    Eluard
    Fargue
    Follain
    Gautier
    Gélis
    Giono
    Giraudoux
    Goll
    Grécourt
    Hugo
    Ionesco
    Jacob
    Jarry
    La Fontaine
    Laforgue
    Lamartine
    Lapointe
    Leduc
    Malet
    Malherbe
    Mallarmé
    Malraux
    Marinier
    Martin du Gard
    Michaux
    Michel
    Montaigne
    Moréas
    Neveu
    Pennac
    Péret
    Pieyre de Mandiargues
    Ponti
    Queneau
    Reine Margot
    Reverdy
    Rimbaud
    Rochefort
    Roy
    Saint-Exupéry
    Saint-John Perse
    Samain
    Sarraute
    Sartre
    Schwob
    Senghor
    Soupault
    Supervielle
    Thérèse de Lisieux
    Thiry
    Toulet
    Valade
    Vargas
    Verhaeren
    Verlaine
    Vian
    Vildrac
    Wittig
    Yourcenar

     

     

     

    *poLèmes précédemment parus sur http://pavupapri.hautetfort.com

    Le Bel Aujourd'hui en PoLésie (I & II) ©2007-2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

     

    _________________________________________________________________

    et allez... pour les pointilleux, les références des textes cités sont compilées à l'index de ce mictionnaire poLétique

    blbl.gif

  • LES VERBES HAUTS

    Pin it!

    Les verbes hauts
    de l'abécédaire poLétique


    Conjuguant l’action et la réflexion, les verbes hauts portent haut les couleurs du récit. Grâce à eux, quelles que soient sa fonction ou son genre, sa teneur s’écarte des chemins de basse-fosse où versent trop souvent le pamphlet qui mène sa charge, le pédant qui pérore, le pompier qui ne tarit plus d’éloge, et le parnassien qui contemple.
    Ayons donc quelque indulgence pour ceux d’entre eux qui désuètent, ou surannent... n'allons pas trop vite leur prêter des intentions péremptoires ou un caractère élitiste. Désignons-les plutôt par ce à quoi ils prétendent : une certaine hauteur de l’esprit.

    • ABC
      adorer - briquer - caresser
    • DEF
      donner* - espérer - fleurir
    • GHI
      gémir - hypothéquer - inonder
    • JKL
      jouer - lire
    • MNO
      mourir - naître* - oser
    • PQR
      plaire quitter - révoquer
    • STU
      savoir - tancer - unir
    • VW
      voiler
    • XYZ
      zigzaguer

    Avec, par ordre d’apparition volubile :
    Monsieur Léon-Paul Fargue ; Monsieur Claude Ponti ; Monsieur André Pieyre de Mandiargues ; Monsieur Marcel Thiry ; Mademoiselle Frédérique Audouin-Rouzeau (dite Fred Vargas) ; Monsieur René Barjavel ; Monsieur Alphonse Allais ; Monsieur Michel de Montaigne ; Monsieur René-Guy Cadou ; Monsieur Robert (dit Boby, aussi dit Robert Foulcan) Lapointe ; Madame Monique Wittig ; Madame Anna (de Brancovan, comtesse) de Noailles ; Monsieur Jean Cocteau ; Monsieur Albert Cohen ; Monsieur Jean Giraudoux ; Monsieur Léon-Paul Fargue ; Madame Marguerite de Navarre ; Monsieur Léopold-Sédar Senghor ; Monsieur Mehdi Charef ; Monsieur Albert Samain ; Monsieur Isaac Lang (dit Ivan Goll) ; Monsieur Claude (né Evgen Atsine) Aveline.

    * poLèmes précédemment parus sur pavupapri

     

    ____________________________________________
    retour au SOMMAIRE DE L'ABECEDAIRE

    ___________________________________________________

    Aussi au sommaire de l’abécédaire poLétique :
    Des noms communs
    Des substantifs peu ordinaires
    Des adjectifs épithètes
    ____________________________________________

    tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK