Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pas à pas

Pin it!

Je les entends
longer mon sang
- que meure l'heure !

Souples feutrines
dans le living
- songes rieurs...

Maintenant que j'aime
j'attends qu'ils me viennent
(en chaussettes mauves)

L'âme seule et même
écraser la peine
(en mon cœur guimauve)

Leur chanson, pas à pas
lustre un sol déjà las...
Est-ce là qu'est ma gloire ?

Exemptés, rires gras !
Fi ! "...de vie à trépas..."
Voilà, toute, l'histoire

Et je les vois venir, à moi, mes anges tendres
qui me disent "Papa, c'est quand tu nous fait rire ?"
"Papa, c'est quoi ce train qui te fait tant frémir ?"
quand je n'ai jamais su à quel "bon saint" me pendre

Retour en poLésie... Des pas dans le couloir ?
Les miens font, en écho, une histoire connue
avec la rime en "oh!", avec la rime en "uh !"
à quoi j'arrime, enfin, mon aspect de passoire

Et fonde l'heure
comme le beurre
dans mes poreux viscères

Quand j'inscris, là
mes concordats
sur de frêles barrières

Qui puis-je ?
Qui fuis-je ?
Qui suis-je ?

Ou pas !
(zappe "ah")

Banque
Franck !

tiniak ©2020 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel