Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tiniak

  • Reblochons !

    Racle-m'en, du meilleur
    et peu importent l'heure
    le désir ni l'ardeur
    J'en veux pour mon humeur !

    Et qu'en faire un fromage
    tourne à notre avantage
    (où que l'on soit en âge)
    accroisse nos courages...

    Ben quoi ? L'en faut un brin
    pour y gâcher le vin
    (récolté à la main)
    sur nos sommets alpins

    Là, bon... je dis : « minute !
    C'est quoi cette gamelle ? »
    (juste, une ritournelle
    me prend par le cal'bute)

    Ouh ! Ça pue des pieds, tard le soir
    là, dans le refuge cerclé
    par la coulée d'un blanc névé
    qui ne raconte pas d'histoires

    C'est bon... On est coincés
    avec la bloche et la rebloche
    et l'envie de tirer du Boche
    (pour venger tous nos massacrés)

    Hein ?... Nan, je suis z'europaixiste
    mais là, bloqués dans ce refuge
    et la raclette qui nous juge...
    Y a d’ quoi fumer d’ l’Aquoiboniste !

    Oh, voici venir le Fernand
    avec sa gueule de « sans dents »
    (l'était attiré par l'odeur)
    et son rondelet sur le cœur

    Nan, ben... On va tenir le coup !
    La montagne sous le genou
    à préparer t'une raclette
    et en la chantant r'à tue-tête !!

    « Sans déconner… ?!?
    On va pas se laisser couler
    dans un petit pet de névé !?! »

    tiniak,acrostiche,baratte,rebloche

    tiniak ©2019 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#341

     

  • Cas seul ?

    Je promène
    entre les deux tours de mon château favori
    dans leur parfum de craie si tendre, le nez pris
    laissant me prendre une charnelle griserie
    à en oublier la semaine, Ben !

    Et je glisse
    vers son jardin à la française, au fin tracé
    ahanant près de sa labyrinthique entrée
    dont je sais que le puits saura m’abreuver
    mieux qu’un long bâton de réglisse, fils !

    Un soupir
    s’échappe alors de ce souterrain abreuvoir
    m’écharpe, encore progressant dans ses couloirs
    et c’est, mieux que douce liqueur, un nectar
    aux troubles vertus d’élixir, 

    D’élection
    je reviens m’asseoir à sa table, où elle trône
    ma châtelaine amie (à nul Game of Thrones
    comparable, ni à aucun semblant icône)
    goûter blancs, cuisses z’et croupions…

    Ô Chatte Laine…
    Eh, tu seras toujours mon château, favorite !
    … à en oublier la semaine

     

    tiniak,acrostiche,double,chapeau,châteaux,soupirail,tour

    tiniak ©2019 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#340

  • "...'tain, chui vert(e) "

    tiniak,timor rocks,hulk,

    Clin d'œil appuyé à mon très chéri Bertrand 'Le Valeureux' (alias Crédit photo ©Ernesto Timor) photographe des âmes, de leur chair, leur lumière z'et des lieux qui les bordent.

    tiniak ©2019 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK 

  • Flammèche dans un miroir muet

    La musique (son feu !) me traverse à nouveau
    Il fait beau quelque part et je veux le chanter
    Deux yeux brillants en tête auxquels je veux dédier
    un semblant d’ariette et les mains dans le dos

    Comment dire ?

    Voici qu'il me revient des mélodies fantômes
    Pas « Du rhum à ton homme », (ah vraiment plus du tout !)
    du miel qui fomentait son complot dans la boue…
    Il en a vu passer, ce regard polychrome

    Comment faire ?

    Il me pleut des questions de larmes contenues
    quand je ne vois que joie en façade et au fond
    d'une profonde foi qu’un triste rigodon
    et, d'un grave abandon, une voix méconnue

    Comment rire ?

    L'amour est chose grave et brûlant son échec
    (j'en sais tout le venin; j'en entends la rengaine...)
    Mais, il est bien certain qu'on se garde en semaine
    et qu'au prochain week-end on ouvrira le bec !

    Comment taire ?

    Peut-être - et à jamais ! rien sur son quant-à-soi !
    Mais pourquoi (et pour quoi ?) vers une oreille amie
    murmurer un secret si ce n'est pour... la vie ?
    « Miroir… ! » Qu’à son miroir ricochète ma voix !

     

    tiniak ©2019 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • Demain, contre-résolution !

    Premier de l’an… connasse ! T’en foutrais, moi, de ces duperies à la nian-nian ! Et que je me promets ceci; et que je ferai plus cela; et queue de cheval, oui ! #tsékwa ? Je laisse passer la journée et, dès demain, je m’y mets, mais alors… pour de mauvais ! Je lance ma contre-résolution. Gilles peut bien rire jaune, j’appelle direct mes frangins, Paul et Mick (Victor). Moi, c’est Martial. Plutôt enclin à faire court, ‘oyez ?

    Demain, on me dit bonjour ? Je dis au-revoir; comme dans la chanson des Beuatlesse, tu vois le truc ?

    Demain, je fume même dans mon bain et sans prendre de cendrier, hein ? Après, quand j’irai chercher mon paquet chez mon poujadiste de buraliste, je camperai, bien droit, jambes écartées, devant sa porte d’entrée pour bien faire chier la file de ceux qui auront fait de même, après moi, qui me serai grave retenu de passer devant les précédents – chose que je me réserve pour plus tard dans l’année, quand même.

    Demain, je pisserai dans un bénitier. Cherchez pas, j’en rêve depuis que j’ai quitté ma défroque d’enfant de chœur.

    Demain, une vieille se pointe sur ma ligne de bus bondée aux heures de sorties de bureau ? Devine… J’embrasse une maxime d’enfer « j’y suis, j’y reste ! ». Un régal, ça va être.

    Demain, je me remets au skate et je nique autant de chevilles que je peux pour un cent dix mètres « Eeeeh ! ».

    Demain, je galère en caisse pour trouver la carte de fidélité du magasin – que je n’ai pas « ah, mais non ! c’est pas chez vous, mais chez… (son concurrent, ben tiens !) ».

    Demain, je me rends en mairie, je chope leur putain de Cahier de Doléance et je griffonne obstinément à tous les chapitres sensés recueillir mon expression Si-Toi-Hyène : « Doll hait Hans ! Divorce pour tous !! ».

    Demain, je déniche un de ces scribaillons qui se la pètent, genre « j’écrivaille » ou « t’as vu ? je suis membre des Impromptus Littéraires (si, si, ça existe, j’ai vérifié) », et je lui pollue ses comms avec des mièvreries pitoyables. Je le vois déjà, l’autre, en mode branlette intellect à la truelle. Pfff ! Mao, reviens !!!

    Demain, dès l’aube, à l’heure où blêmit ta compagne, j’éructerai; vois-tu ? je sais que tu m’entends; j’armerai mon foret (j’aurai mon passe-montagne); je ne puis dégueuler loin de toi plus longtemps !!

     

    tiniak,mauvaises résolutions

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire (thème : "Mauvaises résolutions") - tiki#339