Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paVupApRi

  • Pisse and Love

    Sur un tapis de chrysanthèmes
    bordant la stèle au noir mica
    puisque je n'étais plus abstème
    à force de rhum et vodka
    au cœur, une chanson bohème
    au bras, une matriochka
    (appétissante, quoique blême)
    merguez en pogne, le froc bas
    je déchargeais mes tréponèmes
    en manière de vendetta

    L'heure était sombre et automnale
    L'endroit s'y prêtait en tout point
    C'est qu'on venait pour la Toussaint
    rendre hommage au vice-amiral

    Il est mort cocu, le saint homme
    pas de ça ! mais du ridicule
    de s'être fourré le bidule
    - allez savoir...? dans un vid'-pomme !

    Gaillarde, sa matriochka
    (une santé ! une acrobate !)
    chaque année m'offre ses cravates
    sous le couvert des aucubas
    au cimetière
    où il nous plaît de faire l'amour, pas la guerre

     

    poésie,humour,14 juillet,poésie lubrifiante,grivoiserie

    tiniak ©2016 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#270

    Avec une pensée grivoise pour l'excellent vegas-sur-sarthe

  • feutre mou (Orne mental)

    Feutre, ce livre clos

    tient sur ma tête bée

    En réchappe des mots

    la dernière fournée

    Un étang s'apaisant

                filmé au plain de l'eau

    Trouve le coin charmant

                à cette page

    Rognure de pain blanc

                relevant de l'ego

    Et l'heur, et l'âge

     

    M'être, dans cet instant

                plus chargé qu'un graphène

    Offre à mon jugement

                aux réactions sans chaînes

    Un fol écho :

    « Viens jeter, bête à cornes !
    ton livre aux plis de l'eau sale de l'Orne »
     


    livre,tête,poésie,orne mental,tiniak

    tiniak ©2016 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#266

     

  • enclume de poitrine

    Le jour arme son point à lest
    Sur de nocturnes restes
    fond une cavale immobile

    La rue n'est plus tranquille
    ni le cœur étonné
    de battre en corps le pavé
    longeant la rive océane du songe

    Lire la suite

  • Pour une étoile (chansonge)

    Lettre, feue ma lettre morte
    laisse entr'ouverte la porte
    au souvenir

    Maître-mot : m'être fidèle
    ne mouche pas la chandelle
    d'un soupir

    Il en va des signatures
    comm' de la déconfiture
    c'est du gras sur les chaussures
    de fine toile

    Rouge sang pour un calame
    je t'ai signé sur mon âme
    en lettres tout feu tout flamme
    dans une étoile

    Parade où le paradis
    s'amourache de l'oubli
    sans coup férir

    Marche sans te retourner
    à la marge du carnet
    sans maudire

    Il en va des aventures
    comme des investitures
    c'est du gras sur les chaussures
    de fine toile

    Bouger le pion de ton âme
    ne te mène pas à Dame
    ni l'amour toujours au drame
    pour une étoile

     

    poésie,chansonge,étoiles,lettre morte

    tiniak ©2016 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • Moïra

    A la fille de ma sœur

     

    Maintenant s'est offert un tout nouvel amour
    Ouvert comme tes yeux ouverts comme tes bras
    Il étend son chemin de vie, velours
    Réfléchissant l'éclat du jour
    A ta hauteur de vue, Moïra

     

     

    poésie,fratrie,moïra,éléonore

    (Moïra, celle qui élève et guérit)

    tiniak ©2016 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK