16/09/2014

Trie tes rapines !

Les cheveux engourdis de l'herbage en sommeil
sont le lieu favori d'un rigodon fantôme
où ne se risquent pas le songe ni le gnome
mais qu'embrasent déjà les longs rais du soleil
 
L'heure n'a pas de nom - pas encore et pourtant
je suis dans sa question « quel sera l'Aujourd'hui ? »
la main fouillant mon ventre et son vaste appétit
(il m'a semblé entendre, autour, un vague chant)
 
« Laissez-nous... »
 
Là-dessus, des moutons vont grignoter leur part
et les fleurs en bouton souffriront en silence
quand un ciel continu et perclus d'ignorance
assemblera ses nues, distrayant le regard
 
Alors, il sera temps d'énoncer les soupirs
et de boire l'instant comme on appelle un frère
sur les sols détrempés, laisser fondre l'Hier
puis, à deux mains, plier le trésor à venir
 
« ...nos baisers... »
 
 

Laurence Le Masle,monster,fear

tiniak ©2014 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
 

Passe !

Mines réjouies
monogamies
c'est votre fête au clocher
L'On va jeter sur le parvis
le riz perdu pour Yaoundé
 
De vos élans
vulgairement
rebattez-nous les oreilles
moindre en est le dérangement
que la larme qui me réveille
qui s'époumone
et me fait regretter tous vos klaxons
 
Merci, Bordel !
pour le rappel...
Occupé à m'en distraire
contre votre Sempiternel
j'entends cogner mon solitaire
 
Mais passez, donc...
Eh, rigodons !
Nous nous verrons à la cure
venus le Temps et l’Addition
d'aller solder les aventures
main sur le cœur...
À qui le chardon, à l'autre sa fleur
 
C'est-y joli
z'et bien gentil
À vous arracher des charmes...
Pour en apprivoiser le puits
mieux vaut silence que vacarme
 
Cerise d'or
sur le décor
sagement, ne dis pas mot
Va-t'en jeter sur d'autres sorts
de tes couchants le placebo
jour après jour
jusqu'à la lie des passables amours
 
 

poésie,amour des feintes,effet placebo,le mépris,bardo

tiniak ©2014 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
 

Viellerie

Poussez !
Poussez !
l'escarre, Paulette !
 

Laurence Le Masle

tiniak ©2014 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

09/09/2014

plagiat

Pour une des feintes
  qui m'ont pris au cœur
je veux porter plainte
  jusqu'à son odeur
 
Petite Compagne
  c'est pas des façons
d'essuyer mon âme
  sur ton paillasson
 
Si j'ai cru l'entendre
  dans l' Hiver Qui Vient
ce n'est que septembre
  et son temps de chien !
 
 

Laurence Le Masle,Jules Laforgue

tiniak ©2014 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
En illustration : Jules Laforgue.
 
5/9/2014
 

08/09/2014

mots less skin

Je te la dédie, Molless' Skin
cette chanson désincarnée
tendue au bout de la jetée
dans son carnet de moleskine
 
Vent éteint sur la mer étale
la journée ronge ses phalanges
Passés sous silence, des anges
boudent l'heure et le ciel trop pâles
 
Dûment assignée au décor
trempe des mots la parodie
aux flaques de la poésie
son calame sergent-major
 
Avortement dérogatoire
la peau hésite et puis renonce
craignant quelque coup de semonce
armé le chien cranté du soir
 
Sublimation subliminale
Ilinx ! Ilinx ! et va, naissance
chorégraphier ce pas de danse
jusqu'à rideau - l'oubli total !
 
Voici qu'enfin les mots m'en chantent
et du pur ! et du bel esprit…
Approche ! Approche, longue nuit
vers moi ta superbe charpente
 
Plus de sang, de chair ni de larmes
Bonheur... Malheur... aux oubliettes !
Contemplation, unique fête !
incendiée, toute, Maggie's Farm
 
Ciel et sol fondus en un trait
la ligne de conduite à suivre
- plutôt que d'en faire les cuivres...
est brillante, comme jamais
 
J'aligne donc ma trajectoire
sur cette belle rectitude
C'est, libéré des attitudes
que je peux signer mon histoire
et la jeter
sur le vaste océan de mon carné
 
Je te dis adieu, Molless 'Skin
 
Adieu, adieu, chère innocence
L'insistance de nos regards
ne trouvera, dans le ciel noir
aucune paisible brillance
 
Au four éteint des solitudes
mouronne un refus de pardon
sur les cendres de l'abandon
étouffé par les rectitudes
 
Voilà, c'est tout pour aujourd'hui
Et moi, qui avait en horreur
d'étaler des peines de cœur
C'est bon ! me voilà bien servi
 
 

poésie,robe isabelle,esprit,au poil,exit

tiniak ©2014 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
pour une vision amicale, sonst was ?