Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paVupApRi

  • Little lighthouse

    Here...
    I was not born nor wish to die (never the less)

    To you, I can confess
    I cry my very best
    My... ! My... ! when the light provides a clue

    Unsolved mystery splashing my face
    My... Oh, my ! I approach the grace !

    I'm so impressed when I feel
    More of what thoughts can hope to seal
    Precisely where there is no deal
    Restless !
    Even though sun is at her best
    Such as a pressing wanted lighthouse...
    Such as a daily feared burned house...
    "Elle m'emporte, cette peinture !"
    Daring a soft and fragile cure...

    YES!


    poésie,acrostiche,tiniak,tim o' sullivan,photographe,mais pas que,little lighthouse,xtc

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un tableau de Tim O' Sullivan

  • Unis vers sel

    Comment qu' ça pue, ici !
    Aérer ? Sans façon !
    Voyons plus haut, plus vite !
    Et quittons cet endroit affligeant d'afflictions !

    Giron infrastellaire
    Ris-tu de nos affaires ?
    Eh ! Tu vas, solitaire…
    Nous sommes ta conscience
    Il ferait bon chanter notre interdépendance
    Essemer au-delà
    Rire de forniquer pour narguer le trépas !

     

    tiniak,poséie,abeilles,essaimer,et s'aimer

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#337

  • Écolier cheminant...

    Extrayant mes yeux d'un rêve lent et insondable
    Comme s'y voir dévoré par un traître sable
    Ou un beignet... Je sais qu'il me faut me lever
    La nuit dort encore, et pas moi ?
    Il faut descendre, dans le froid
    En révoquant la journée d'hier, illico !
    Rajuster Némésis au cartable à mon dos

    (la poussière du Chemin Vert;
    (la honte au fond du bac à sable !
    (le cheveu à aucun semblable...
    (la maîtresse à l'œil de vipère

    C'est quand vient la récréation ?
    Hé, hé ! Jamais dans cette cour !
    Et vas-y qu'ils vont me pourrir, et bien profond !
    Moi qui n'ai de question à poser qu'à l'amour...
    Il est plat ce clocher de l'école publique
    Nul à chier ! Les curetons font mieux, le dimanche...
    Attends que je passe, imbécile !
    Non mais, je suis encor nubile
    Tant que je m'en paie une tranche...

    (un trottoir contre un océan;
    (un double foyer sur le nez;
    (un téton neuf à embrasser...
    (un devoir à rendre, pourtant !

    Voici qu'au présent l'heure sèche à loisir
    Et m'offre de l'ami le vaste éclat de rire
    Regarder les moutons courir à l'abattoir
    Sans en perdre une miette être à d'autres savoirs

    (retour à mes rives de l'Orne
    (rituel sur le pont Bîr-Hakeim;
    (révoquant un dernier "je t'aime"
    (roule, roller ! Je pèt' la forme !

    La la la itou ! L'hippo cagneux est dans l'étang
    Il barbote, fébrilement, parmi ses pairs
    Bon, il lui faut tenir deux ans...
    Rock'n'Roll à la bandoulière !
    Et puis, désormais, c'est écrit
    Son lot serait plus populaire

     

    poésie,tiniak,écolier cheminant,steps,les impromptus littéraires

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#336

  • Travaille, heurt détaché !

    Tant va la carne sur le gril
    Enrubannée d'herbes z'et d'huile...
    Puisqu'il faut bien passer par Kyū
    Pas moyen d'échapper r'au trou !
    A quoi d'autre ? me direz-vous...
    Ne nous fâchons pas z'en cuisine !
    Y a de quoi faire sur tes rives
    Ah, mon île bénie
    Kyoto ! Psst... Psst... Eh, oh !
    Il m’en faudrait pour mon bentō

    ***

    Depuis quand l'écrit-on cette histoire ? Va, savoir…
    Ici, on en garde mémoire
    C'est comme un sacerdoce, 'voyez ?
    Ousse qu'il est possible de consulter

    De Carte Vitale, nul besoin !
    On tourne la page, à son coin
    Puis un mot nous saisit au ventre
    Lu et relu... jusqu’à entendre
    Un frisson troublant l'alentour
    Soudain plus clair… C’est du velours !

    ***

    Faudrait voir à voir à pas trop t'y frotter
    Rigoletto ! Rigoler trop
    Ou t'en accroire, eh ! Juanito...
    Tu n'es qu'un massacre annoncé
    Tu transpires l'impunité
    Et, n’étant Tristan ni Diogène
    Un pas en retrait; tu me gènes !
    Retir’ ta main ! C'est Caumartin !!

    ***

    Rejouons, de l'acte dernier, notre scène
    En n'omettant aucune joie, aucune peine
    Pari tenu ? Dis-moi « je t'aime »...
    Las ! Il ne t'en vient plus l'envie
    A moi non plus, soyons ravis
    Y a pas ! Il faut changer de chaîne...

     

    tiniak,poésie,acrostiche,teppanyaki,replay,rigoletto

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#335

  • Orcus focus

    Ceci n'est pas qu'une déformation du réel
    Ou de son miel...
    N'y voyez que ce que n'en croiront pas vos yeux
    Tout est vrai; tout est fauche !
    Rien de moins fébrile que le gauche
    Existe - au formole ! au rendu formel

    Ogre suprême et urgentique
    Regardez bien... Nulle mimique...
    C'est un défilé de fantômes
    Une présentation dans un idiome
    Sans autre prétention qu'être un feu de... ?

    J'entre, à pas mesurés, en ce lieu
    Et, tout soudain, j'ai froid au cœur

    Se lever, se laver, c'est commun, mais tout(e) seul(e)
    Un pas devant l'autre, bien sûr ! Eh, Cass'gueules !
    Ici... bon, j'ai un peu moins froid
    Sinon, qui prendrait soin de moi ?

    Poucet me murmure à l'oreille
    Oh ça ! L'Ogre, j'en ai fini
    Un songe oppose un contredit
    Rien n'est résolu; geste, veille !

     

    tiniak,poésie,photographie,Christophe Halais,CHU Caen,urgences,Artothèque Caen

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

    ...pour une expo-photo à l'Artothèque de Caen

    (ben, maintenant !).