Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paVupApRi - Page 7

  • Retourne-m'en !

    D'un mot sur le frigo, organiser le monde
    Observer mon ego se vider par la bonde...

    Ai-je bien tout rangé les enfants à bonne heure ?
    Quoique j'aie travaillé, ça ne fait pas mon beurre !

    Voyez dans quel état me plongent ces papiers...
    Pour demain, je prends quoi : pull-over ? chemisier ?

    Il m'énerve ce con, à me jauger le cul !!
    Pas grand chose au balcon, et voilà ! c'est foutu...

    Donc - si j'ai bien compris, c'était juste un plaisir ?
    Ben oui, nan, c'est fini ! Y a plus d' vin pour le kir

    Elle est belle, sa mère, avec ses petits plats...
    Avec ces tupperware, tu crois que je fais quoi ?

    Tu sais que j'en ai chié pour poser cette applique !?!
    Voilà, c'est décidé : je ferme la boutique...

    Tout prend sens à nouveau; j'ai de l'or dans les mains !
    Je parle avec mes mots... pas les leurs, pas les tiens...

    Eh, qu'il sent bon ce drap... L'air est doux, maintenant...
    Ma fronde à bout de bras, ce soir, je suis maman !!

     

    pizza,feminism,poetry-tiniak,changer de sexe,trans

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour (remanier) un Impromptu Littéraire - tiki#320

  • Tout's les mamas

    Oh, pleurs, douleur, sourde fatigue !

    Des yeux brûlants
    sur les écrans à la raison
    comme des mouches
    vibrant en vilain rigodon
    sur un papier-glue, louche...

    Des cinémas aux tragédies de pacotille
    qui s'invitent
    - et à la maison, dites !
    pour vendre des models abscons...

    Et allez, va !
    purée de pois
    dans les esgourdes

    Sur le mot dit
    au rouge fruit
    claquer la lourde !

    Toutes les heures
    comme des fleurs
    pourries debout

    Dans le jardin
    des coeurs sans tain
    qui font les fous !

    Oh, peine ! Oh, rage ! Oh, contritions !

    De ces caresses avortées
    (à l'élan pourtant magmatique)
    qu'une patriarcale éthique
    rengorge à force de poids niais

    De ces espoirs lâchés du ventre
    (sans aucun moyen qu'ils y rentrent !)
    avec, autour, un monde sot
    qui célèbre mieux les idiots
    que les chéris
    dont le giron s'est renfermé sous l'appentis

    Les revoilà
    tout's les mamas
    criant des noms de fusillés

    Avec leurs doigts tout boudinés
    sous des pancartes...
    Tristes jubartes !

    Oh, c'en est trop des extinctions !

    Des extinctions, mais pas de voix
    Ha, ha !... Ha, ha !!... Ha, ha !!!

    Toutes ces fêlures, debout !
    Prêtresses des humbles courroux
    - et, chacune, son disparu !
    battant le pavé de la rue

    Sous les rideaux des baies vitrées
    (serait-ce que Pancho vit là ?)
    fumant les bourgeoises villas
    mieux que leurs méchants SUV

    Et allez, vont
    la fleur au front
    tout's les mamas

    En rigodon
    vers l'horizon
    des idéats

     

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#319

     

  • Rose

    Le temps à bout de bras et le cœur à l'arrêt
    (il ne veut plus compter mes larmes qui s'envolent)
    je me tiens devant toi, fatiguée, sans parole
    dans le vent cévenol venu jusqu'à nos crêts

    J'implore - l'entends-tu ? quelque moment paisible
    hurlant dans ma sourdine au milieu des criquets
    que "j'en ai plein le cul !" de tous les sobriquets
    dont tu m'as affublée en te trompant de cible

    La robe qui me vêt, c'est mon premier affront
    (ouais, ce rose-bonbon, c'est de l'âme à l'eau forte)
    puis, j'ai muré la porte et brûlé tes chaussons

    L'image que tu vois n'est qu'un prétexte, en fête !
    Me figure ta tête... Adieu, triste garçon !
    Mon réveil est profond et piste une autre quête

     

    Val Tilu Photographies,tiniak,polèmes

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

    Crédit photo ©Val Tilu Photographie

  • Luminessence

    Le mouvant paysage est à nouveau menteur :
    au loin, va sa lenteur; au près, file un mirage...

    Un cœur sous fine toile expire le retour
    Il brûle mieux qu'un four et nourrit une étoile
    au voisinage brun, au paisible sommeil
    ignorant le soleil au désastre du jour

    Mon chant naît d'une trace, amoureuse affamée !
    Je vais t'y révoquer tandis que l'heure passe...

    Ici n'existe plus - ça va beaucoup trop vite !
    Ce tigre qui m'invite à rejouer ses vertus
    va me tomber des mains, si je n'y prends pas garde
    (où voilà que Renarde appert au point de fuite)

    Nogent-sur-Marne... Ah, tiens ! On est passé par là ?
    Je suis dans quel état ? Suis-je dans le bon train ?

    Ecole Des Loisirs posée sur mes genoux
    ton tigre me rend fou, m'aime sans coup férir
    Sans vouloir chinoiser - plus que l'illustration...
    un autre verbe à dire accapare mon soûl

    Sinon, j'en étais où ? Ah oui : bonsoir, Voisine
    au coeur sous fine toile, à la songeuse moue...

    S'il-te-plaît, Contrôleur, ne la réveille pas
    Son billet ? Il est là, sur la tablette à fleurs
    que couvre son poignet (Diogène, tais-toi donc !
    Ne dis pas "mort aux cons !", mais "Oui, môssieu, voilà")

    Elle en a pas fini, la campagne domptée
    d'étaler ses fichiers de Colza-Qu'On-Fait-Pis ?!!

    Nyctalope hébétude, allons z'au bout du vers
    puiser dans l'atmosphère une siamoise jute
    afin de recouvrir de lumes orientales
    et mon sentimental, et son prochain mystère

    C'est la nuit, depuis peu, et ses oranges rais
    fondent ! J'en mangerais, si j'avais tous mes yeux...

    Et voici que le quai me navre les narines
    Je plaide ma comptine en de vains tribunaux
    Je l'engage à nouveau pour un autre voyage
    sur un autre contoir à l'oreille plus fine

     

    acrostiche,lumière,voyage intérieur

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • siam

    Sans avoir payé mon tribut, une heure avant
    je n'étais qu'un frustre inconnu, aux yeux béants

    Il n'attendait que son écot d'ancien passeur
    et fut surpris par ma persistante fraîcheur

    Autrement, il m'aurait benné sur les ordures
    pour que j'aille frayer avec d'autres saumures

    Maintenant qu'il m'embarque sur le fleuve brun
    j'entends vibrer mon nom vers la rive d'airain

    siam,tiniak,passeur,fleuve,mékong

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#318

    Crédit photo ©vegas-sur-sarthe