Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • âpre est l'orage

    8ae103d40168392f9dbe67ea74231662.jpg

    âpre est l'orage, natyot

    il menace et grimace

    mais ne tourne pas rond

    moi, les pieds dans la flotte

    j'attends l'apparition

    j'attends une vision

    tu y serais entière

    offerte aux éléments

    je te laisserais faire

    poussant des hurlements

    en écho aux éclairs

    et à tes grognements

     

    âpre est l'orage, petiote

    il se fait bien attendre

    les mains dans ta culotte

    j'éprouve par pressions

    de ton mont de piété

    les circonvolutions

    et toi, tu fais la fière

    ajoutes à mon tourment

    ayant seulement l'air

    de n'y goûter vraiment

    que dans une atmosphère

    de grands chambardements

     

    âpre est l'orage, crognote

    il s'éloigne déjà

    je range ma capote

    et tu quittes mes bras

    5f5ad14e91aa2d56c0e7eee882deddbe.gif

    (ci-dessus : illustration de anne bacheley)

    tiniak (norbert tiniak)

    DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • après l'orage

    575ed856220be4febfa7ae8ca71abc56.jpg

    si fraîche après l'orage, ta peau
    raffermie par la pluie
    s'apprête à de nouveaux
    assauts de frénésie
     
    si doux après l'orage, ton poil
    qu'une brise assouplit
    m'offre un bois de santal
    à humer dans tes plis
     
    si fort après l'orage, ton poulx
    espère une accalmie
    mais ne suis pas à l'âge
    des maigres appétits
     
    si lourde après l'orage, ta bouche
    aux lèvres d'organdi
    se pique d'une touche
    d'almandine à la mie
     
    si ferme après l'orage, ton sein
    au tétin qui sourit
    me rappelle combien
    j'aime y téter la vie
     
    ci fait qu'après l'orage, Natty
    j'en redemande aussi

    4944881f403fe5decc6435e7190aff62.jpg

     tiniak (norbert tiniak)

    DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

     

  • Catt' Catt' code X

    Catt' Catt' code E

    pour tes beaux yeux

    plus rien de moche

    je me rapproche

     

    Catt' Catt' code X

    aime le sexe

    adieu la honte

    elle se raconte

     

    Catt' Catt' code U

    ton petit cul

    s'agite encore

    sur 'haut et fort'

     

    Catt' Catt' code T

    menu : tétée 

    ouvre la bouche

    et prend sa douche

     

    Catt' Catt' code O

    de bas en haut 

    fais pas d'histoires

    laisse-moi voir

     

    Catt' Catt' code I

    nue dans son lit

    sort ses jouets

    les yeux bandés

     

    Catt' Catt' code R

    tu manques pas d'air

    pour aguicher

    ton p'tit poulet

     

    Catt' Catt' code E

    pour ses beaux yeux

    cet acrostiche

    pavuche, papriche!

     

    Tue elle

    tu es le tu

    et le tu hais-le

    aussi

    tu

    dis

    je

     

    tiniak, niak!

    DUKOU ZUMIN &ditions twalesK

  • mon nom est ()ersonne ?

    mon nom est personne ou mon nom est Personne ?

    ben si, oui : non,  j'aime pas les MAJuscules. mais tout ce qui a trait à l'être (non pas à l'avoir) peut s'en prendre une : une MEGAscule même, s'il faut.

    tout bien réfléchi, décomplexer la lecture ou l'écriture sur la toile n'est pas sans soulever un paradoxe énOOOrme.

    mot à mot, si je me livre, il me faut tout de même la couverture, virtuellement chaude et sécurisante, de l'anonymat. pour être quoi ? honnête ?

    anonymat de façade, oui! on se reconnaît toujours entre gens de même ou proche esprit. anonymat de surface, si je livre le fond sans l'enveloppe. mais sans enveloppe, c'est trop cru. le message s'égare. ça pue! d'où la robe : le ton. ajoutez à cela un dédale de catégories, et c'est fini : j'ai beau tout dire, on ne sait pas/plus qui je suis. pas vu pas pris! c'est mon avis et je le partage, i tutti quanti.

    et l'avis ne fait pas le moins âne (?)

    les meilleures planques restant la fiction ou le subliminal : j'écris donc.

    • si je délire, il me faut écrire comme si je n'y étais pas. à l'afffaire.
    • si je navigue, j'envoie tout le monde promener. 'faites chier! la belle affaire...
    • si je me donne, ce sera par petits bouts. à toi de chercher. dans mes affaires.

    on avait dit pas les affaires ?

    ah bon.

    dites, c'est remboursé par la sécu la méningite aigüe ?

    merci La VolU-c-comment-kon-écrit-du-cul-nia-nia

  • où ?

    où ? où ? où ? mais

    où est passée La Catt' ?

    j'ai encore son ménate qui pleure chaque jour

    dans ma cour ajourée

    les yeux gavés de dattes

    et le plumage gourd

    ben oui, mais où ? où ?

    où est passée La Catt' ?

    j'ai reniflé l'asphalte

    je n'y ai pas senti

    ni suées, ni sulfates

    ni sécrétions intimes

    pour qui j'aurais pris date

    sans connaître aujourd'hui

    donc oui, mais où ? où ? où ?

    où est passée La Catt' ?!

    dans quel cou souffle-t-elle

    ses abandons charnels ?

    sous quelles mains prend-elle

    un ticket pour le ciel ?

    dans quels draps oublie-t-elle

    ses craintes de pucelle ?

    je ne sais où ? où ?

    où est passée La Catt'

    et j'en suis fou!