Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

polemzaµ

  • vinum veritas animae

    Pin it!

    Ta vie, petit vin de pays
    m'emporte mieux les songes que ces carnavals
    pagan poetry!ces ridicules abattis
    au modelé d'éponges caricaturales

    Ta fleur, aérienne torpeur
    où je puise à la source mon rêve abyssal
    effleure une idée de bonheur
    et prolonge ma course d'euphories astrales

    Ton corps a ces reflets de l'or
    qui fragmente les ondes sur la mer étale
    j'y dore un songe, météore
    embrassant des eaux blondes, septentrionales

    Ta chair appelle de la terre
    la puissance féconde et les orgues vitales
    dans l'air marin qui réverbère
    les rayons de ta ronde, lune ornementale

    Pour encore un bouquet de toi
    je veux lever mon verre au vent qui me rapporte
    hay-dee-ho!alourdi de muscat
    un murmure, ton chant

    Va, plus jamais je n'aurai froid
    quand ayant bu mon vers, tu liras de la sorte
    en termes délicats
    je suis donc ce vin blanc ?

     

     

    tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • averto

    Pin it!

    les polemza'µ migrent vers Le Bel Aujourd'hui En PoLésie...

    POLEMZAµ.JPG

    drowning boat flightextension salutaire de 'pavupapri', Le Bel Aujourd'hui En PoLésie rassemble exclusivement les polèmes ici parus dans la rubrique Ô δέλτα de µ  et ses alentours... pour se consacrer Haut&Fort aux pérégrinations du Pas-Que-Beau... répondant à l'appel de certaine sirène - si Reine qu'il lui est impossible d'y résister, le sous-marin-sous-les-toits poursuit là sa route à travers les chimers et les océantiques vers les rives atlantes de Mû... on peut parler de la préparation d'un recueil, oui, oui.

    à bientôt donc, sur Le Bel Aujourd'hui en PoLésie,
    tiniak.

    vers le Bel Aujourd'hui en PoLésie ?
    I am zeu PakeuBo
  • tulipes dans le square...

    Pin it!
    Bavière.jpg

    Tulipes dans le square à l'humeur parisienne
    pour deux sous, du bonheur en livrée
    harangue de couleurs à la petit' semaine
    fête au bout de vos cous maigrelets

    Rappelez-moi de dire à l'ombre qui s'avance
    la douceur, le bonheur d'être là
    pour un discret soupir, une autre inadvertance
    les genoux chargés de chocolats

    Sonnez, cloches de rire à l'humeur parisienne
    du printemps l'arrivée audacieuse
    accroche des lampions à ces yeux qui promènent

    Le gazon alentour de vos mines joyeuses
    offre un douillet séjour à certaine
    asthénie des amants aux langueurs paresseuses

    tulipes.jpg

    tiniak © 2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

    illustration : Béatrice Bavière, L'allée de tulipes.

  • un samedi plus tôt

    Pin it!

    mêmpôkopExceptionnellement, je publie ici un texte dévolu au site d'écriture ludique animé par Papisatche, Janeczka, Val et Walrus : Le défi du samedi. D'habitude, je réserve l'exclusivité de mes participations à cette floppée de scribouilleurs décontractés du clavier (où l'on croise aussi quelques familiers des Impromptus Littéraires). Mais là...

    Le texte qui suit prolonge la quête fantasque et onirique du Pas-Que-Beau, mon sous-marin sous les toits, lancé (pas vu, pas pris) sur les flots, à travers les chimers et les océantiques, à la recherche de Mû, le continent (pas) perdu (pour tout le monde). Alors...

    ______________________________________

    Consigne de Défi : Vous êtes chez le psy, confortablement installé sur un divan ; vous décrivez un endroit qui vous est agréable...

    Avant-propos :

    Dans mon sous-marin sous les toits
    y pas d' divan, y a un sofa !
    entrez, pensées me demander :
    - vasistas, mon vieux ?
    je réponds d'eux
    - pas mieux…

    J'y vais naviguant à loisir
    entre l'un ou l'autre, délires
    où je me vautre en mien plaisir avéré

    Dans mon sous-marin sous les toits
    il y a de quoi embrasser
    des ciels de nuit aux vents légers ;
    les nuages sont des îlots
    qui me font signe de là-haut, à la surface
    que je soupçonne dégueulasse

    J'y entreprends un lent voyage
    cherchant un continent perdu
    sur l'océan, vers les rivages de Mû

    Dans mon sous-marin sous les toits
    œuvre un équipage fidèle
    qui sait démêler les ficelles
    des ces ablutions oniriques
    amarrées à mes dialectiques fantasques
    mariant Thésée à la Tarasque

    J'y ramènerai la sirène
    dont le chant courant par le monde
    guide et vient calmer sur les ondes ma peine

    Dans mon sous-marin sous les toits
    baignés d'une lumière orange
    flottent des appétits étranges
    qui se nourrissent peu à peu
    au rythme libre et hasardeux de mon dit
    célébrant le bel aujourd'hui

    J'y épouserai de mes yeux
    tes yeux amoureux, ma sirène
    et nous ferons de notre haleine un feu de dieu!

    immersion périscopique

    tiniak © 2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • à la bonne heure, s'en fuir

    Pin it!
    Simon, Chaleur (2004)

    d'un mot à ton oreille amie
    souffler une caresse, et puis
    cette langueur

    qui se répand, fluide épure
    lissant du jour la couverture
    à la bonne heure

    jusqu'à la lie, sans plus d'effort
    que d'embrasser dix fois encore
    leur atmosphère

    tirer le vin doux de ces vers

    en goûter le jus voluptueux
    s'écoulant au coin de tes yeux
    à s'étourdir

    au calme dont le charme pleut
    des palmes d'orange et de bleu
    laisser venir

    dans un soupir
    s'en fuir

    tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK - #440
    illustration : Simon, Chaleur (2004).

    ____________________________________________

    tiki#29 - texte paru sur le site des Impromptus Littéraires, où je vous recommande vivement la lecture du
    magnifique texte de L'Arpenteur d'étoiles

    ainsi que ceux de...
    Joe Krapov, Adoxal et Basdecasse