Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • All Cats Are Grey

    Cat'in blue se verrait bien

    en catin bleue prendre le train

    où des messieurs

    des gens très bien

    la feraient jouer

    la feraient jouir

    au point de si bien l'étourdir

    qu'il ne resterait que du noir

    au bout du couloir

    Cat'in black n'a plus le trac

    chantant à gorge déployée

    Black Cat is back dans le quartier

    les garçons vont se bagarrer

    la mère et la soeur pleurer

    le rouge est mis au caniveau

    Black Cat a tué tous les salauds

    Cat'in red prend son maquillage

    pour embraser son oeil trop sage 

    son rouge carmin préféré

    lui permet de tous les croquer

    les gentils gars

    les bons fistons

    qui lui promettent du piston

    mais n'en ont jamais, chaque nuit

    qu'à la blancheur de sa lingerie

    Cat'in white sur le parvis

    hésite à ne donner sa vie

    qu'au même homme jusqu'à la mort ?

    qu'au même toujours sur mon corps ?

    lui, dit ce que je ne dis pas

    " je t'aime " en veux-tu, en voilà

    n'est-ce qu'une question de temps ?

    ou combien faudrait-il d'amants ?

    Cat a tranché

    Cat a compris

    " demain, je mets mon tailleur gris

    et on verra bien, sur le quai

    qui m'aidera à embarquer "

    So long, farewell Cat'in grey!

     

    - bon, ça c'est dit, bon ça c'est fait, mais c'est la dernière fois, juré! que j'écris Catt avec un 't' -

    tiniak le niak(oué!)

  • maillot ? deux mains!

    d4e7bb01c9aa21d41dde8e8b4e66d70a.jpgdans mon maillot de bain

    ai-je assez de deux mains

    pour masquer cet endroit

    qui provoque l'émoi

    de ce frais matelot

    qui se nomme mayo ?

      

    pas sûr

      

    et ce faible maillage

    sera-t-il assez sage

    pour ne pas provoquer

    un geste incontrôlé

    chez ce jeune garçon

    qui s'amène en caleçon ?

      

    pas dit

      

    quoi que volubiliste

    je reste en bout de piste

    coincé dans mon égo

    dans les yeux de mayo

    quelle attitude prendre ?

    faut-il feindre d'attendre ? 

      

    pas net

      

    tiens, son regard m'évite

    (ma bite est trop petite ?)

    et voici Cattleya

    " eh, c'est muse à moi! "

    ils partent tous les deux

    plonger dans les flots bleus

      

    pas glop

      

    seul dans mon maillot, vert

    autant dire : véner'

    je vois ce fils d'Alceste

    prêt à tourner sa veste

    et prendre sous mon nez

    ma muse inégalée

      

    pas zen

      

    729c24019fda81fe1d391630f658eed5.jpga-donc, puisqu'il le faut

    je quitte mon maillot

    et me résous, ma foi

    à une joute à trois

    escomptant qu'à présent

    j'y trouve mon content

      

    mh? pas mal

     

    tiniak le niak(oué)

  • Eh, dites! Oh!

    de l'usage de l'écrit sans complexe et de la qualité de volubiliste confirmé(e), il me faut vous entretenir. si, si!

    ça rafraîchit.

    c58b82438fc829318930854cc130e3e6.jpgc'est qu'il y a des volubilistes qui s'ignorent, alors... étant donné que c'est à mes yeux une carte d'entrée plus que valide pour adopter l'esprit d'ici, sur 'pavupapri', allez donc tester vos mirettes sur les pages de la volubile volubilis. prenez garde que vos braguettes ne soient pas trop serrées, ni vos lunettes déjà embuées ou votre tête par trop coincée dans un carcan de vertus mal (mâles ?) placées. c'est du chaud bouillant!

    avec ça, c'est en surfant de blogs en bleurks de la blogobule 'BLABLAS DE FILLE' (tag populaire, s'il en fuse) que j'ai découvert le franc parler, le chaud parler, le cru parler de La Volu... mon flanc n'a fait qu'un tour - de la souris au clavier, et je me suis jeté!

    dans quoi ?

    dans une parole qui caracole en tête des pérexécutions de tabous. j'aimais déjà les mots, les bons et les beaux, les mots rigolos qui jouent entre eux comme les marmots d'une cour d'école maternelle (sans calculer les vieux yeux qui les entourent, leurs oreilles insidieuses et leurs voix de crécelle quand il faut rentrer dans le rang). na! mais j'ai découvert avec les Anne Archet et consoeurs, les Sex&Cie, les silolo, une autre manière de conjuguer le verbe : en chair et en bone!

    f98e54ec81458ae35b42746c92a101e5.jpgprenez le cul... oui bon, du calme, finissez au moins cette note, monsieur, madame... ou revenez-y bientôt, car ce que je voulais dire, c'est prenez le mot CUL, faîtes-en un "tag" et vous verrez qu'il est bien difficile de n'être pas déçu (pas dessus, rôôô!). c'est vite vulgaire, le mot cul. grossier, ça m'irait, mais au détour d'une humeur, pas en valeur absolue.

    ici commence un érotisme - que je nomme volubilisme, car s'y mêlent des propos anodins qui dérapent vers un popotin, un bout de sein, une paire de mains agiles et, toujours volubile, ça se fait descriptif, explicatif, pédagogique bientôt, et puis ça vire au poétique, à l'excentrique (Alec sans trique ? quel dommage), ça fond dans le subliminal, ça se fait du bien - ça fait pas de mal et c'est TOUJOURS le propos d'une personne... qui se donne.

    c'est pas du porno, eh, dites! oh!

    ça titille à l'entre-jambe, mais ça vient du cerveau.

     

    tiens, tant qu'j'y pense: ne manquez pas mes leçons de vit et mes cours de Q

    tk#120

  • Oh, t'es fort!

    Fanny Berrebi sur Haut et Fort

    dit : " que me veut ce tiniak, encore ?

    il vient chez moi quand j'y suis pas

    et ne se fendrait même pas

    de quelques vers à mon égard

    quand il prétend - fieffé vantard!

    répondre en tous points au profil

    de mon héros, mon Joe, mon Bill!

    ça, pour laisser des commentaires

    il y revient, il sait y faire!

    mais ce que j'aurais bien aimé

    c'est qu'il use de son doigté

    pour me dédier un long poème

    qui colle aux doigts comme la crème

    une sueur de fin de nuit

    sur la peau de Fanny Berrebi "

    de retour sur 'pavupapri'

    tiniak a lu Fanny Berrebi

    tiniak vérifie sur sa liste :

    Fanny n'est pas volubiliste

    " bon d'accord, ses abécédaires

    révèlent bien son caractère

    je me rappelle son 'Q comme...

    Danton!'  astuce assez bonhomme

    oui mais voilà, je m'interroge

    faut-il qu'à la règle déroge

    ma propension à versifier

    sur les culs ronds et les tétés ?

    restons-en là, car le dilemme

    ne tiendra pas qu'à un poème

    il me faut d'abord m'assurer

    que mes écrits la font vibrer "

    allons Fanny, encore un tour

    'pavupapri', ça tient toujours

    j'ai juste besoin de savoir

    comment tu mouilles tes buvards

    quand tu lis mes nouvelles flesh

    t'inondes-tu de jus de pêche ?

    laisse-moi lire ici encore

    en commentaire : " Oh, t'es fort! "

     

    tiniak le niak (oué!)