Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

effet : mes rides - Page 5

  • Udaipur blue line

    Une ? Laquelle...
    La plus opportune ?
    La plus Celle ?

    Lire la suite

  • paloma

    Une pincée de scelles dans la chevauchée
    lancée vers quelque spiritualité
    jette le doute dans ma soupe
    Qui s'est trompé ?
    Qui s'est fourvoyé, dévoyé ?
    Qui n'aura pas tiré la chasse
    bien qu'ayant lu d'un trait "La Vie est dégueulasse" ?
     
    Eh, l'oiseau ! ça ne te fait rien ?
    qui massacres mon doux matin
    qui gargarises
    et te fous bien que j'enfile pull ou chemise...
     
    Partout, ça pète !
    pour le plus grand plaisir des marchands d'allumettes
     
    John Lenonn est un billet vert
    Louise Michel, un pis-aller
    La maison de Pierre, oubliée
    et l'horreur ?
    l'orange amère étalée sur mon peu de beurre !
     
    Moi aussi, je voudrais chanter
    depuis ce lot : ma seule branche
    Mais vois-tu, l'oiseau, c'est dimanche !
    ses carreaux comme des barreaux, ses aubes blanches...
    échines courbées en troupeaux !
    effets de manche !
    et le vain ego qui revient
    s'acquitter de son bel écot, ce mâtin !
     
    (bon dieu, ce riz !
     sans déc' ! sérieux ! tu m'en vois tout marri)
     
    Et la Marie - tiens oui, au fait !
    celle au popotin en goguette
    l'as-tu revue ?
    celle qui descendait ma rue, le vent en poupe
    à la bourgeoise paradant devant ses troupes
    le tétin fier
    soutenant son regard sans grand mystère ?
    Non ? Moi non plus...
     
    Pitié pour nous, pauvres prêcheurs !
    Le ciel est tout fragmenté d'heurts
    et ça nous plombe
    et je n'y vois planer que des palombes
     
     

    palombe

    tiniak ©2015 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
  • C5

    SALAAM, dont acte II
     
    Rive illicite et bien connue
    que balaient tous les azimuts
    par les mufles enchevêtrés
    aux fantasmes à ranimer
     
    Pauvre chameau de Bourg-la-Reine
    comme elle est longue ta semaine !
     
    L'âme grouillant au raidillon
    tandis que s'embrase au salon
    un bello droit sur ses ergots
    s'esbroufe, s'étouffe de mots
     
    Puisque de "salaam, dont acte !"
    tu nous sers une cataracte
     
    Sans réplique
    la pensée n'ayant rien de vrai z'automatique
     
     

    psycho.

    tiniak ©2015 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki# 235bis
  • ave

    (c'est ça, ris ! ah...)

     And.. - en attendant Sodade i Morna - ...ACTION !

    Evora, Evora
    Evora, Evora
    Evora, Evora
    Evora, Evora

    Les effluves de rhum dans ta voix, me font tourner la tête
    Tu me fais danser du bout des doigts, comme tes cigarettes
    Immobile, comme à ton habitude, mais es-tu devenue muette
    ou est-ce à cause des kilomètres, que tu n’ me réponds plus ?

    Evora, Evora... Tu ne m'aimes plus ou quoi ?
    Evora, Evora... Après tant d'années !
    Evora, Evora... Une de perdue, c'est ça ?
    Evora, Evora... Je te retrouverai, c'est sûr, 
    c'est sûr, bah oui, c'est sûr
    c'est sûr, bah oui, c'est sûr
    c'est sûr, bah oui, c'est sûr

    Evora, Evora...

    Souviens-toi de la première fois, où nos regards s'étaient croisés
    Même que ton œil disait merde à l'autre, surtout à moi
    Mais pourquoi moi,
    alors que les autres te trouvaient bien trop laide ?
    Peut-être que moi je suis trop bête, mais je sais t'écouter

     Evora, Evora...Tu ne m'aimes plus ou quoi ?
    Evora, Evora... Après tant d'années !
    Evora, Evora... Une de perdue, c'est ça ?
    Evora, Evora... Je te retrouverai, c'est sûr, 
    c'est sûr, bah oui, c'est sûr
    c'est sûr, bah oui, c'est sûr
    c'est sûr, bah oui, c'est sûr

    Evora, Evora...

    Ave ! Cesaria... Chapeau pour la route à pieds
    Nue est, et nue était, Diva aux pieds nus, restera
    Et à vie ! Cesaria, et à la mort aussi
    Obrigado, tu embrigadas des millions de soldats dans ta patrie
    Donc gare à vous ! Cesaria,
    tu nous as tous quand même bien eus, hein ?
    Tout le monde te croyait disparue, mais tu es revenue
    Sacrée ! Cesaria, quelle belle leçon d'humilité
    Malgré toutes ces bouteilles de rhum, tous les chemins mènent à la dignité

    Evora, Evora
    Evora, Evora
    Evora, Evora
    Evora, Evora

    Evora, Evora... Tu ne m'aimes plus ou quoi ?
    Evora, Evora... Après tant d'années !
    Evora, Evora... Une de perdue, c'est ça ?
    Evora, Evora... Je te retrouverai, c'est sûr, 
    c'est sûr, bah oui, c'est sûr
    c'est sûr, bah oui, c'est sûr
    ah oui, c'est sûr, bah oui, c'est sûr

    Evora, Evora...

    Oy Sodad' ! Sodade ninha Cesaria...
    Oy Sodad' ! Sodade ninha Cesaria...
    Oy Sodad' ! Sodade ninha Cesaria...
    Oy Sodad' ! Sodade ninha Cesaria...

    Music videos by Stromae performing 'ave cesaria'. © 2014 Mosaert