Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • regarde-toi les yeux

    regard-crayon, pris au rebond des mots laissés dans un souffle d'âme qui disaient ceci :

    As-tu bien regardé ses yeux ?

    Crayeuse graphie pour
    Amande impression
    Calcaire en tradition
    D’un troubadour

    Ses yeux, as-tu bien regardé ? 

    (par Seilergrawà)

    432869847.JPG

    en retour, reflet... 

    ces yeux ? non, ils sont clos
    mais ses yeux dans les miens
    où je vois que je viens à ma rencontre
    je suis tout contre
    alors mes yeux me renvoient
    vers toi

    ces yeux ? non, ils sont creux
    mais ses yeux qui embrassent
    tout un, ordre et menace
    j’en suis le fil
    et dans mes yeux défilent
    tes regards volubiles

    ces yeux ? non
    les tiens oui
    ma vie

    norbertiniak © 2008 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • insaisissable précipice

    De la terrasse où je t'observe
    à la même heure chaque jour
    quand tu t'installes dans la cour
    ta chevelure de Minerve
    absorbe tout de mon coeur lourd

    Légèrement vêtue, la chair
    de ta jambe ou de ton épaule
    qu'à sa lisière un tissu frôle
    accapare mieux la lumière
    que ton sein courbe dans sa geôle

    Que vienne ce moment et bruisse
    la page que ton doigt charmant
    fait basculer nonchalamment
    que sous le livre ouvert, ta cuisse
    ait à nouveau ce mouvement

    Quand enfin repue de lecture
    tu ouvriras grand tes longs bras
    ton corps apaisé offrira
    à mon regard cette posture
    où je vois comme ton coeur bat

    A mon tour j'aurai mon content
    de plongée au creux du délice
    car ce n'est pas le vent qui plisse
    l'entour de mon oeil, c'est le temps
    insaisissable précipice

    711812564.jpg
    norbert tiniak © 2008 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    texte inspiré d'une photographie
    extraite de
    LA CHAMBRE NOIRE de Gaëna
  • Le mystère de la Chambre Noire

    1789743268.jpgqui es-tu, ombre nue
    perdue dans la Chambre Noire ?
    t’ai-je connue ?
    t’ai-je voulu
    bercer à jour de mésespoir ?

    qui es-tu, ombre, opale
    vestale de la Chambre Noire ?
    suis-je venu
    en attendu
    dans la torpeur de ce boudoir ?

    je suis Celle qui n’entend pas
    celui qui ne paraîtra plus

    qui es-tu, ombre d’ambre
    tremblant dans la Chambre Noire ?
    t’ai-je tendu
    le feu reclus
    dans le brûlot d’une autre histoire ?

    qui es-tu, ombre d’Ode
    adorée dans la Chambre Noire ?
    aurais-je tu
    le chant ténu
    qui montait vers toi chaque soir ?

    je suis Celle qui ne voit pas
    celui qui ne saura mot dire

    722946973.jpgqui es-tu, ombre épure
    emmurée dans la Chambre Noire qu’ai-je déçu
    qu’ai-je déchu
    que n’absorbe plus le miroir ?

    qui es-tu, ombre intime
    infime dans la Chambre Noire ?
    que n’ai-je pu
    que n’ai-je su
    être velours de nonchaloir !

    je suis Celle qui ne dit rien
    à qui ne vient aucun regard
    sans tain

    norbert tiniak © 2008 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    texte inspiré d'une photographie
    extraite de
    LA CHAMBRE NOIRE de Gaëna