Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

impromptu - Page 4

  • La Bête, ça

    Elle a les yeux qui mangent
    le regard qui dérange les choses
    Où en profondeur la nécrose
    absorbe la lumière
    qui semble déserter la Terre

    Bête01.jpgElle a ce nom étrange
    qui dit combien elle est mauvaise
    à côté d'elle une fournaise
    réserve encore un meilleur sort
    qu'à ceux qu'elle engrange et dévore

    La Bête

    C'est l'ange de l'immonde
    avide d'âmes moribondes
    C'est la bête vomie
    parmi les affres de la nuit

    Le cauchemar vivant
    dont on dit qu'il n'existe pas
    pour laisser les enfants
    se débrouiller seuls avec ça

     

    tiniak © 2009 DUKOU ZUMIN & conditions TwalesK -- Tiki # 39

    LaBête01.jpg
    Pour les Impromptus Littéraires
  • à la bonne heure, s'en fuir

    Simon, Chaleur (2004)

    d'un mot à ton oreille amie
    souffler une caresse, et puis
    cette langueur

    qui se répand, fluide épure
    lissant du jour la couverture
    à la bonne heure

    jusqu'à la lie, sans plus d'effort
    que d'embrasser dix fois encore
    leur atmosphère

    tirer le vin doux de ces vers

    en goûter le jus voluptueux
    s'écoulant au coin de tes yeux
    à s'étourdir

    au calme dont le charme pleut
    des palmes d'orange et de bleu
    laisser venir

    dans un soupir
    s'en fuir

    tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK - #440
    illustration : Simon, Chaleur (2004).

    ____________________________________________

    tiki#29 - texte paru sur le site des Impromptus Littéraires, où je vous recommande vivement la lecture du
    magnifique texte de L'Arpenteur d'étoiles

    ainsi que ceux de...
    Joe Krapov, Adoxal et Basdecasse

  • et pour un waxvocrunisme de plus

    3q15.jpgvoici, en mon ana
    (au moins à son verso)
    un énième exercice
    waxvocrunien*
    sans américanisme
    (miséreux onanisme)
    ni même aucun ancien araméen

    car si ce waxvocrunisme
    (monomanie arrivée
    en insomnie à son acmé)

    vouvoie vauriens avérés
    ou écrivassiers courus
    s'insinue en anomie
    acrimonieux insoumis
    accoue ses acousmies
    avec ses animismes
    voire ironise
    on se sera néanmoins
    excrimé en vain

    un examen normé a vaincu son armée

    car sa version vaseuse
    vomie à Venise en semi-inconscience
    n'aura su réussir à réunir
    en un camaïeu visionnaire
    ni en unissonances rimées
    aucune écurie censée
    avec, en son sein énoncés :

    • un énorme sous-marin vénusien
    • une urne concave évasée en 'w'
    • un voeu inéxaucé à son essor
    • une érosion en ère würmienne
    • un os wormien à émincer
    • une immersion en invasion écossaise
    • un vaisseau mercenaire encrassé
    • une ouvreuse économe
    • un écrin en cours
    • une éminence caverneuse à circonvenir
    • un en-avant à encourir
    • une vermine venimeuse à recuire
    • un missionnaire sans arsenic
    • une vinasse en averse
    • un univers inconnu où nuire en incurie

    insuccès visé en examen :
    au w-c! mauvais exercice waxvocrunien.

     

    tiniak ©2008 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

    ______________________________________

    waxvocrunien : le terme est un néologisme tiré
    de waxvocrunisme, lui-même néologisme tiré
    de mon cerveau troublé
    par une consigne donnée
    chez Fabeli via La Tisseuse :
    La Contrainte du Prisonnier
    (écrire un texte sans jambages -
    c'est-à-dire sans les lettres "b,d,f,g, etc.")

    c'est couillon, hein.
    j'aime.

     

  • néant loin

    Gesicht an!

    Et néanmoins,
    (le néant loin)
     

    Dans ces airs où tu flottes
    - nuage dans le brouillard
    je te suis, ma crognote
    allons, il se fait tard
    que je te frotte l'art

    Dans cette flamme folle
    qui souffle à pierre fendre
    je te suis, ma luciole
    (demain peut bien attendre)
    et passeront Les Cendres

    Dans cet éveil des sens
    - un matin douloureux ?
    je te suis, mon Enfance
    le pied aventureux
    le coeur au bout des yeux

    curieuse-moi en face
    regarde, et vois la trace
    que tu y as laissée
    rien ne peut l'effacer

    heureuse-moi la fibre
    (je sais comme tu vibres)
    courant à son bonheur
    Enfant jamais ne meurt

    en toi, Petit Ailleurs

    photo: BOREALLY
    photographie : BOREALLY 

    tiniak (c)2008 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    !échodOde à Lily!

  • limite forfait

    PAS DAVANTAGE CLIENT
    (version courte)

    les mots dansaient devant mes yeux
    No_Cell_Phone.jpg« vous avez un message de Dieu »
    j’ouvris ma boîte, j’étais fou!
    il était écrit : « Je sais tout ».

    j'ai pensé : « oui, la belle affaire
    je n'en suis pas moins libertaire ».

     

     

    tiniak © 2008 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    impromptu littéraire tk#14b - version courte

    -> la version longue ?