Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

impromptu - Page 3

  • Avant d'sortir

    3582478570.jpg

    Pour dire,
    ça m'est tombé dessus
    comme une névralgie
    d'automne en Normandie
    - je n'en souhaite à personne !

    Dans le souffle harassant,
    sableux, du vent d'autan
    plaquant sur l'abribus
    un lot de prospectus
    qu'avais-je négligé de Superbe ?

    Quand, passée la panique
    je fus éparpillé
    dans sa pyrotechnique
    je pleuvais des reflets
    au mille et un effets métonymiques

    Mon Quatorze Juillet d'artifice
    Mon bouquet de mues gaies et propices
    Son amour impromptu m'accomplisse

    En gouttes de rosée, sur l'herbe.

    tiniak © 2010 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#93 

  • ombres, portée

     

    for your eyes only

    Dans l'absolu secret de l'ombre
    j'écarquille des yeux en nombre
    et regarde de toute part
    d'où pourrait surgir l'aventure
    de la lecture

    Dans le secret de l'ombre bleue
    prêt à me diviser par deux
    je flotte
    en perdant le souvenir de ma grotte

    Dans le secret d'une ombre orange
    j'attends que l'horizon se mange
    les doigts un à un, roux et verts

    Dans le secret sans ombre de l'oubli
    subsiste un pâle écho, mon cri

     

     

    participation alternative
    à celle publiée sur le site d'écriture ludique
    des Impromptus Littéraires

     - tiki#92

    tiniak ©2010 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • ports de plaisance

     

    trench.jpg

    I

    Il a plu, ou c’est moi ?

    C’est tout mouillé dehors et sec à l’intérieur
    (je vous parle de cette humeur
    qui me navrait hier encore)

    Allons,
    vidons les pleurs et les suppliques
    avec le jus du dernier bain
    une fois bien lavées les mains
    curée l’humeur maligne
    fondue la graisse indigne
    siphonnés les points à la ligne
    et flatté le bon chien
    qui se joint à ce chant du cygne

    II

    Il a plu tôt et déçu tard
    sous son air falot, le gaillard
    n’est pas de tout repos
    - tu sais que loin s’en faut !
    Que ne soutiens-tu son regard
    de ton côté de l’eau ?

    III

    Il a plus d’un tour dans son sac
    le donneur de coups de matraque
    Il sort de son chapeau
    un air d’ordre nouveau
    sur des talons qui claquent
    et rythment du troupeau
    le pas cadencé dans les flaques
    sur le Trocadéro

    Je suis pris d’un sursaut
    et chante avec ZAO
    « … Tout à coup, patatrac ! »
    levant haut le drapeau
    noir comme cape de Zorro

    IV

    Il aura fait Beau Voir
    - passés la croûte et son miroir,
    dans l’ombre du tableau
    la courbe de son dos
    la main fine à son écritoire
    la cuisse écartant le peignoir
    et le grain de la peau
    joyau dans son écrin de soir
    qu’une aile de corbeau
    couvât une nichée de trop

    V

    Alors, plaire ou pleuvoir…
    Qui préside au choix du manteau ?

     

    boss_trench.jpgtiniak ©2010 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    Impromptu Littéraire - tiki#72

  • élans multiples

    TABLÉES DE CINQ
    La preuve par neuf


    1x5

    J'aurai cinq ans demain pour la première fois
    amoureux fou d'un monde où tout naît de ta voix
    où le soleil et l'ombre espèrent ta venue
    pour en suivre la danse aux rythmes inconnus

    tu sens bon mes printemps, tu ris l'été sauvage
    les larmes de l'automne envieront ton courage
    à trouver à l'hiver des raisons d'embellir
    la porte fermée tôt et le marron à cuire

    le monde est une pomme à croquer sous la pluie
    avec le pain d'épice et le jus de groseille
    un carré de gazon qui jaunit au soleil

    je retourne au balcon un peu avant la nuit
    embrasser du regard le chaos des toitures
    je ne sais où tu vas dans cette autre voiture

    2x5

    Deux fois cinq disques
    par lot, chacun mon tour
    trente-trois, quarant'-cinq
    Piccolo... Aznavour
    et les anglo-saxons

    Soixante et dix-huit tours
    le fou-rire assuré
    la gigue, le délire
    Mozart assassiné
    à seize, les ogres molliront d'aise

    3x5

    Abandon des abandons
    Quoi ! tout ne serait donc
    qu'obscur exequatur
    discrète trahison
    dénégation de l'aventure
    et mensonge par omission ?

    Enfer et paillasson !
    au seuil du cabanon
    je n'ai pas quitté mes chaussures
    et... bon, marron, je suis marron
    le nez contre le mur
    perdu pour le Pardon

    Je fais d'introspections
    une littérature
    raccorde "Rigodon"
    - mauvaise foi des oraisons,
    le règne des compromissions
    me saigne, me ronge le fion

    4x5

    Vingt rouges
    Vins blancs
    Vains cœurs...
    Poudrières !

    On n'a pas tous les jours vingt dents
    pour mordre dans la chair
    et goûter le sang clair
    que le dragon géant
    a versé sur nos taire

    De grâce le fumeur s'efface
    où le poivrot falote
    mais l'ombre qui menace
    a présenté la note
    Un portier mal aimable
    se tient droit dans ses bottes
    impeccable et froid polyglotte
    " Vous mir be redevable
    nitchevo never insolvable
    someday tu paies le prix fort "

    On n'est jamais vraiment distrait de l'idée de sa mort

    5x5

    Je n'ai pas le cœur
    à maudire encore
    une démission

    J'ai d'autres trésors
    à tirer du fond

    6x5

    Faites "Aaah"
    Dites "33"
    C'est bon... vous êtes papa!

    7x5

    C'est tant de bonheurs
    multiples de cette
    ivresse du cœur
    qui monte à la tête

    Un bouquet de fleurs
    une chansonnette
    ses joies de fillette

    8x5

    Je lui ai suggéré
    "Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué"

    - Lis-le, si ça te tente
    (Ell' s'en fout comm' de l'an '40)

    9x5

    J'aurai bientôt cinq ans (pour la neuvième fois)
    ça ne me fait ni chaud ni froid
    sur ma galette de vinyle
    à mon tour, je tire le fil
    et révoque des voix
    le chambard qui parle de moi

     

    teppaz.jpg

     

     

    tiniak © 2010 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un impromptu littéraire - tiki#66

  • adagio cantabile

    (manifeste polétique)
    oeil de vers

    Je garde précieusement
    à l’abri mes yeux dans les poches
    aussitôt que l’envie me prend
    d’aller me vider la caboche

    ne rien voir que de l’intérieur
    pénétré de songe et d’odeurs
    de tous les bruits que fait la vie
    de la caresse de l'ennui

    et j’ai délivré tout mon dit
    à l’infini

    J’ai raconté, je raconte

    le miracle de l’aujourd’hui
    où le temps s’accorde à l’oubli
    pour aller loger dans les cœurs
    la paresse et son doux bonheur

    la beauté crue de l’invisible
    et ce désordre irrépressible
    qu’elle expire du bout des doigts
    avant de s’emparer de moi

    le chant lancinant des sirènes
    courant l’océan vers la plaine
    dont je goûte la destinée
    vague après vague abandonnée

    le rêve des rives atlantes
    que je salive et que j’arpente
    et dont je reprends à mon tour
    l’ode aux impossibles amours

    J’ai dit tout cela et bien plus
    qu’importe que l’on ne m’ait cru
    aux bras de Cassandre et Pandore
    je persiste à le dire encore

    cent fois sur le métier l’adage
    nous dit de remettre l’ouvrage.

    tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK - tiki#43
    ______________________________________
    Impromptu Littéraire, thème : proverbe.

    (livré en premier jet là-bas, affiné ici)