Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Nocturne filiation

    Ma lune est moustachue, la tienne glabre
    et projette aux carreaux la danse des bourgeons

    Si je fendais le ciel à coups de sabre
    je n'influerais pas plus sur son inclinaison
    aux degrés immuables...
    Ils te tiennent logée au loin
    plus bas sur l'horizon
    sans peine commuable

    Là, s'invite peut-être à ton regard
    le nez à la fenêtre, une même question

    S'il se pouvait, par quelque heureux hasard
    que, dans cet infini, nous nous rencontrions
    ...pour une heure adorable
    épinglée à la proue d'airain
    d'un nocturne galion
    échoué sur le sable

    Ma fille bien-aimée
    comme nous danserions !

    poésie,nocturne,amours filiales,horizon lunaire,à la proue

    tiniak ©2016 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • Par quatre chemins, élémentaire

    Par quel extraordinaire
    le vent semble toujours
    certain de son bon cours
    fonçant, tel un bélier
    ployant les canopées
    sillonnant les labours
    et pas l'air de s'en faire
    des nœuds

    Par quel tour de magie
    charriant son lot vital
    et ses calamités
    l'eau, masse primordiale
    s'invente des nuées
    ou des parois glaciales
    et pour le même prix
    juteux

    Par quel ordre latent
    puissamment tellurique
    aux formes plantureuses
    et gourmandant la chair
    se conforme la terre
    au chaos dominant
    laiteux

    Par quel transport fébrile
    sauvage et furibond
    jailli d'un lent mouron
    - toutes langues dehors !
    le serpent incendiaire
    au foyer, sûr naguère
    s'offre, pour bonne chère
    nos yeux

    Ô père, mon pair !
    Ô ma sœur femme...
    qu'allons-nous mouiller près des terres
    quand le vent souffle sur les flammes ?!?

     

    poésie,élémentaire,quatre éléments,par quatre chemins,buster keaton

    tiniak ©2016 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • horloger

    Et tic !
    Je suis le pas clinquant sur les pavés couverts
    Et tac !
    Je suis l'ombre fleurie aux quartiers populaires

    Et tic !
    Je suis le bras glissant vers la voile amenée
    Et tac !
    Je suis le nombre d'or égaillant sa nuitée

    Et tic !
    Je suis l'œil aux abois et sa larme au revers
    Et tac !
    Je suis le paradis qui lorgne vers l'enfer

    Et tic !
    Je suis le sein offert aux pauvretés de l'âme
    Et tac !
    Je suis le paladin en quête d'une flamme

    Et je n'ai pour éthique
    - autant qu'il m'en souvienne...
    que le précieux "dont acte"
    des amours souveraines

    Ah ! Leur parfum d'Eden...

     

    poésie,Eden,den'fine,saltimbanques,dont acte,Delphine Signol

    tiniak ©2016 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#255

  • Bleus rideaux

    Les rideaux épinglés - bleus sur la devanture
    garderont au secret un jour encore à naître
    et la pluie qui redouble en brouille les fenêtres
    Mon pas rentre bredouille et ma peine plus sûre

    Le soleil a béni de nombreux saltimbanques
    (dont je n'ai pas idée, mais dont j'envie les rires)
    Je relie ma partie à ce curieux sourire
    miséreux, mais heureux d'avoir "pété la banque !"

    Lire la suite