Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fanny berrebi

  • Où il fallut que Berrebi se rebufât...

    Pin it!

    a52db2059d4d306d258cdcc22b7049d6.jpgConstatant - non sans un profond sentiment que je me réserve pour plus tard, l'absence prolongée de Fanny BERREBI, je me vois dans l'obligation de prononcer, à toutes fins préventives futiles, son éloge funeste.

    ...2   ...3   

    " Ne cherchez plus, car l'Est dédaigne jusqu'à seulement darder un semblant de luminosité sur cette obscure blogosphère, depuis que Fanny BERREBI en a déserté les  bannières et les tags - ou alors, c'est qu'elle est vraiment bien cachée, alors.

    Non, non, non, je n'oublie pas, non, je n'oublie pas, non, je n'oublie pas que les paroles de la chanson (sur l'air de "ne rougis pas", mais le rouge n'a plus le ventre en poulpe ces temps-scie, si ?).

    • Non, je n'oublie pas les jets légers de mots par l'incomparable calembourmédienne que fut Fanny BERREBI, pigiste promue Cashtore-junior ; naguère épais, désormais aux fraises (à moinsse qu'il n'y en ait qui préfèrent les sorbets citrons, mais après les fêtes, vous savez, toute cette acidité...).
    • Non, je n'oublie pas ces improbables tags dont la principale vertu est d'être à la virtualité ce que le comble du chauve est à la cour de récré : une évidence, une connivence, un pré carré.
    • Non, je n'oublie pas la BANNIERE LA PLUS POURRIE DU WEB, version 2.0, perle d'humilité dans cette nébuleuse narcissique qu'est la blogosphère - tiens, d'ailleurs, il faudra bien un jour qu'on le prouve ça, que la blogo est ronde ; si ça s'trouve, ELLE L'EST PAS! Si ça s'trouve, elle est aussi plate qu'un rat des pâquerettes qui aurait séché les cours de muscu pour s'offrir du cinq-à-sec au pressing du coin (où il a quelque accointance).
    • Non, je n'oublie pas les étourdissantes digressions ("... Gression!...") de son berrebiage ; à rallonge ou percutant, c'était toujours revigorant avant, pendant, après la pause thé ou le coinçage de dossier sous le coude."
    65e328d66672328ecf23cd3d753b236c.jpg

    Ci-gît tout bien compris, en fait, la poupée BERREBI s'allant promener en jouant du hautbois se serait égarée en double file indienne, à Vincennes, vers St Mandé par là. Et là, paf! Un affreux FESSE-BOUC en train de se gratter un morpion (le sot!) aurait pris l'infortunée pour quelque créature exotique au chant mélodieux (c'est du hautbois, pôv'naz!). Abandonnant le projet qu'il avait précédemment formé d'aller à la boulangerie (bon flan ne saurait m'en dire autant), le FESSE-BOUC emboîta le pas à la BERREBI... et c'est tout ce qu'a pu me dire Monsieur le Commissaire du XIXème siècle.

    Moi, dans l'intervalle, j'avais tout bien regardé sur ma commode, sous mon lit, dans la chambre des filles, point de BERREBI! Je suis allé trouver un certain Ken (à Vaux-Avéchal) dont on m'avait dépeint la forte propension à tâter de la cellophane asexuée, particulièrement en cette période consumériste et dépensière. Il m'a dit que non. Comme je l'ai pas cru, je l'ai cuit. Il a fondu en excuses, mais de BERREBI, point. Toujours point.

    De retour au mien logis, accoudé au buffet de la cuisine, les yeux dans un calembour pas frais que j'hésitais à mettre sur la toile ("Femme ibère bi" nia nia, j'arrivais à rien par là), ça m'a fait tout drôle d'un coup, dis donc. Là, dans les neurones! Un mystère de lumière ce fit jour et m'arracha cette formule limpide : Fan di BARBIE = Olivier Rebufa!

    f54a669702e0ebaa56c4a6318075d319.jpg

    Je vous ai déjà présenté, Olivier REBUFA ?

    Noooon?! (...mmm'étonne!)

    Et ben, c'est lui qui a fait ça là-haut, dessus.

    Et pi, c'est lui qui m'a inspiré ça, là en-dessous.[clic]

     

    vala vala.

    bon, si quelqu'un pouvait me dire où il a vu lu Fanny BERREBI pour la dernière fois, merci de me faire signe, hein ? on vient juste de retrouver La Catt' (ben alors, elle! elle s'était kidnappée toute seule, dis!), y a encore deux otages qui ont été libérées par le gang des présidents la semaine dernière, alors, on reste confiant! on renvoie Sarko! on garde Carla et surtout, on s'équipe tous d'une petite vignette de REBUFA pour la montrer à tout le monde en disant, au cas où... : "BERREBI, Fanny BERREBI, pas vu? pas pris ?"

    Allez, chacun sa zone, et on y croit, hein!

    May NAT

  • Calembourmédienne

    Pin it!

    Quand, le Week-End venu, se ruent vers la campagne

    les saturés d'azote et les anti-grèvistes

    Paris serait à peine revêtu d'un pagne

    sans l'aimable présence de Fanny, pigiste.

      

    A l'heure où le sapeur boit sa prime-jeûne, est-ce

    à dire que l'on est privé de toute ivresse ?

    Non! Et que tout ceci soit dit bien haut et fort

    car il est chez Fanny, de quoi jouir encore

    au temps présent, riant, qui gravite alentour

    des mots de Berrebi quand Fanny cale en bourg.

      

    Sa voiture est usée, elle en a fait l'annonce

    mais peut s'en amuser, ne manquant pas d'une once

    de ce qui nous la rend tellement nécessaire

    le bourg peut bien attendre et Fanny boire un verre.

        

    Le bourgogne, en revanche a toutes ses faveurs

    aucun port sur la Manche ne lui tient à coeur

    ou peut-être Deauville et ses calembredaines

    où Fanny y pourrait paraître en comédienne

    et gagner l'affection d'un Gotha parisien

    s'il savait seulement rire de tout et rien.

      

    Paris, réjouis-toi donc! Quelque part en tes murs

    réside sans faconde une fille à dent dure

    dont l'esprit décapant et le verbe léger

    savent percer tes ombres et tes fatuités.

     

    91dff8b6a62e2151b9661901a97c9945.jpg

    tiniak le niak(oué!)

  • Fanny, aube-art

    Pin it!

    c5d9aeb48a5d6fefe1c9087e80743790.jpgsérénade 

    [ tempo : presto ma non troppo s'en faut ]

       

    au petit matin, j'ai cueilli Fanny

    de poltrons minets en tristes furies

    Fanny regagnait son doux petit nid

    la tête vrillée et le cul pas pris

    je lui fredonnai cet air envoûtant 

    j'avais lavé toutes mes dents...

    1, 2, 3 :

    Fanny sans lunettes

    conterait fleurette

    aux nègres géants

    comme au pauvre Jean

    Fanny sans chapeau

    s'offrirait de dos

    au beau Richard Gere

    comme à tous ses sbires

    Mais Fanny nature

    tente l'aventure

    loin des blogosphères

    au destin précaire

    Fanny sans chichis

    sur pavupapri

    lâche des trésors

    et j'en veux encore (rep. ad lib. and fade)

     

    au matin suivant, Fanny m'écrivit

    " mon pauvre tiniak, mais qu'est-ce qui t'a pris ? "

      chanter dans ma cour, quand l'aube se lève

      tiniak mon ami, dis-moi je crois que je rêve tu rêves! "

    j'ai pris la leçon, et en pleine poire

    j'ai repris mon chant, seul sur le trottoir 

    1, 2, 3 :

    Fanny sans lunettes

    Fanny sans chapeau

    C'est pas d'la danette

    C'est pas du gâteau

    Mais Fanny nature

    reste une aventure

    pour le pauv' tiniak

    la teté dans l'sac

    bourré de salades

    bourré de laitues

    mets-y donc dessus

    cette sérénade (a'pu bis, ni ter, là... finito)

      

    Et jusqu'à midi, j'ai joué au babi'

    quand un abruti s'approche et me dit

    genre "c'est bien compris" :

    " - Fanny au bar, oki ? "

     

    tiniak le niak(oué!)

     

  • aujourd'huiiii, j'ai rencontrééé.... Fanny Berrebiiii

    Pin it!

    FANNY BERREBI nous dit ceci69ea9bf62f105d7b351286d04103ca05.jpg

    Je me suis inventé un petit ami.

    Hein ?

    Assez oui !

    (réponse multifonction destinée à répliquer par la positive à toutes sortes de réactions pouvant aller de : "Nan mais t'es pas folle ?!" à "Tu es géniale, un trésor de créativité, tu mérites le prix Nobel" en passant par "ça doit être douloureux à force, tous ces trucs dans ta tête …"

    Alors pour le teaser : il est brun, il est grand, il venait d'avoir 18 ans, il triche avec mon coeur, il joue avec ma vie, il n'est pas DJ de karaoké, mais Coach de vie.

    Il parle toutes les langues, il maîtrise tous les accents, il comprend tout et tout le monde et  il a pour mission d'adoucir les âmes et de rapprocher les gens.

    Il a aussi un nom relativement de merde.

    Mais que voulez-vous, on ne lutte pas contre l'amouuuuuur !

    Bientôt je lui laisserai la parole …

    et tiniak lui répondit cela :

    tsi hi...
    mais z'alors-t-il donc, CQmFD (ce qu'il ME fallait démontrer) :
    c'est tout moi ça, ton ami imaginaire et à tifs.
    norbert tiniak, c'est bien un "nom relativement de merde", non ?
    je parle toute les langues connues de moi et quelques autres dans la bouche des filles
    je maîtrlise tü léj akksènt
    large d'esprit, je comprends tout (ce qu'il y a à comprendre) et tout le monde (sauf les absents)
    maintenant que tu l'dis, c'est vrai : je me suis donné cette mission de (quoi déjà?, ah oui!), les âmes et les gens, oui, je fais le rapprochement, maintenant.
    je viens d'avoir 18 ans, il y a tout juste 24 ans ; plus grand que toi (ça c'est sûr), brun, beau (ah? ça y était pas? ah!... bon...)
    je triche aussi avec les carreaux (de mes lunettes)
    et non, je ne suis pas DJ de kara, oké ? mais KC de karma, oki ?
    si je peux te monter dessus, je veux bien conduire ta vie où bon nous semblera, ma douce
    je promets de te laisser pratiquer ta touchette tri-hebdomadaire, tant qu'il me reste les jours creux pour faire le plein
    je mets ta vie en joue et pan! dans les dents.

    si c'est pas la beauté de la petite musique de nuit du hasard qui passait comme un chien de caravane qui SERt l'AIL! ou je ne m'y reconnais pas...

    bon, maintenant on fait quoi ?
    on va aux champignons ?