Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sérénade

  • Fanny, aube-art

    Pin it!

    c5d9aeb48a5d6fefe1c9087e80743790.jpgsérénade 

    [ tempo : presto ma non troppo s'en faut ]

       

    au petit matin, j'ai cueilli Fanny

    de poltrons minets en tristes furies

    Fanny regagnait son doux petit nid

    la tête vrillée et le cul pas pris

    je lui fredonnai cet air envoûtant 

    j'avais lavé toutes mes dents...

    1, 2, 3 :

    Fanny sans lunettes

    conterait fleurette

    aux nègres géants

    comme au pauvre Jean

    Fanny sans chapeau

    s'offrirait de dos

    au beau Richard Gere

    comme à tous ses sbires

    Mais Fanny nature

    tente l'aventure

    loin des blogosphères

    au destin précaire

    Fanny sans chichis

    sur pavupapri

    lâche des trésors

    et j'en veux encore (rep. ad lib. and fade)

     

    au matin suivant, Fanny m'écrivit

    " mon pauvre tiniak, mais qu'est-ce qui t'a pris ? "

      chanter dans ma cour, quand l'aube se lève

      tiniak mon ami, dis-moi je crois que je rêve tu rêves! "

    j'ai pris la leçon, et en pleine poire

    j'ai repris mon chant, seul sur le trottoir 

    1, 2, 3 :

    Fanny sans lunettes

    Fanny sans chapeau

    C'est pas d'la danette

    C'est pas du gâteau

    Mais Fanny nature

    reste une aventure

    pour le pauv' tiniak

    la teté dans l'sac

    bourré de salades

    bourré de laitues

    mets-y donc dessus

    cette sérénade (a'pu bis, ni ter, là... finito)

      

    Et jusqu'à midi, j'ai joué au babi'

    quand un abruti s'approche et me dit

    genre "c'est bien compris" :

    " - Fanny au bar, oki ? "

     

    tiniak le niak(oué!)