Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ernesto timor

  • Timor, saison !

    L’était bien loin encore, l’été…
    mais l’avait tant lavé le ciel, l’hiver
    qu’elle en était toute rêche, la terre
    où mon pas s’est déboussolé

    Pas vue, l’eau… depuis l’an dernier !
    ruisseler son long chant sous les grands joncs
    ni le fleuve caresser tous les ponts
    jusqu’à sa mère, bouche bée

    C’est pas du printemps, cet orage !
    Avec ça qu’il reste là-haut et peste
    zébrant le ciel sans pleurer sur ma veste
    avec ses éclairs d’un autre âge…

    Même pas peur ! Je marche encore…
    manteau bleu court, sur de noirs escarpins
    (chaussés –au fait ! pour quelle fête, hein ?)
    Soudain, devant moi, merde alors !

    Passez, passereaux sans parvis…
    Il n’avait jamais disparu, le flot
    du brave et obstiné brûlot !
    M’aviez menti ? Soyez mots dits !

     

    Click and enjoy the original!!

    tiniak ©2019 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour "L'égarée (Merde alors) !" une photo de mon cher Ernesto 

    Crédit photo ©2017 Timor Rocks 

  • "...'tain, chui vert(e) "

    tiniak,timor rocks,hulk,

    Clin d'œil appuyé à mon très chéri Bertrand 'Le Valeureux' (alias Crédit photo ©Ernesto Timor) photographe des âmes, de leur chair, leur lumière z'et des lieux qui les bordent.

    tiniak ©2019 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK 

  • Enigmatigmération

    tiniak, ernesto timor,échange de bons procédés, artistes on line, c'est qui Line ?

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

    - en réponse à un visuel de ernesto timor "à qui ça fait écho ?" -

  • Bord d'heure

    Le gris s'étend
    Le gris s'épand
    Le gris s'entend...
    De par où ?
    De partout !
    Le vert en a mal aux genoux
    et l'émoi doute
    A-ouh ! A-ouh !

    La ville n'a pas pris de gants
    La fille en a les yeux béants
    Certains font du lèse-béton
    accusant lézards z'et fissures
    par d'éphémères signatures
    surgissant, comme des frissons
    - pas en mièvre marge, en bords durs !

    Dans la gorge du policier
    roule un glaviaud de la cité
    Il en est issu; il patrouille
    et croque un sandwich à l'andouille
    car la Fée Electricité
    vient d'afficher sur son tableau
    "On se voit après le boulot ?"
    (il en a déjà mal aux couilles)

    La beurette a pris son élan
    de sa fenêtre - au Canada ?
    L'alter, natif d'un autre chant
    brosse un lent rétif, au colza
    (ça pue la mort, mais c'est nature !)
    sur la toile de lin - pour l'Autre...
    puis s'en va cueillir son épeautre
    où passe la route, en bordure...

    poésie,ernesto timor,timor rocks,tiniak

     inspiré par "en bordure" une photographie d'Ernesto Timor - @Timor Rocks

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

     

  • Le lieu de mon secret

    (à Ernesto Timor)
     
    À révéler mon lieu secret à d'autres paires d'yeux
    - d’autres destinataires !
    puis-je garder à discrétion, à défaut de mystère
    le lieu d'être de mon secret
    sans y voir soudain déballé
    ce que je chéris mieux
    - sans être avaricieux…
    loin des regards, loin des curieux et tous les tralalères ?
     
    À promener mon lieu secret, à ce moment précis
    du dedans au dehors
    sur le théâtre de la vie, parmi tous ses décors
    tel qu'en moi, je le lie, l'endroit
    où, tout ce que je lis, c'est moi
    jusqu'à le résumer
    à sa plasticité
    dans la geste photographique d'Ernesto Timor
     
     

    Ernesto Timor, "Mon lieu secret" - 2031

    tiniak ©2013 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un ouvrage du photographe Ernesto Timor
    "Mon lieu secret" éditions lebel ©2013