Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bord d'heure

Le gris s'étend
Le gris s'épand
Le gris s'entend...
De par où ?
De partout !
Le vert en a mal aux genoux
et l'émoi doute
A-ouh ! A-ouh !

La ville n'a pas pris de gants
La fille en a les yeux béants
Certains font du lèse-béton
accusant lézards z'et fissures
par d'éphémères signatures
surgissant, comme des frissons
- pas en mièvre marge, en bords durs !

Dans la gorge du policier
roule un glaviaud de la cité
Il en est issu; il patrouille
et croque un sandwich à l'andouille
car la Fée Electricité
vient d'afficher sur son tableau
"On se voit après le boulot ?"
(il en a déjà mal aux couilles)

La beurette a pris son élan
de sa fenêtre - au Canada ?
L'alter, natif d'un autre chant
brosse un lent rétif, au colza
(ça pue la mort, mais c'est nature !)
sur la toile de lin - pour l'Autre...
puis s'en va cueillir son épeautre
où passe la route, en bordure...

poésie,ernesto timor,timor rocks,tiniak

 inspiré par "en bordure" une photographie d'Ernesto Timor - @Timor Rocks

tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

 

Commentaires

  • La danse des mots
    toujours plus haut
    la danse des sons
    des ronds des longs
    et observer
    les petits travers
    des autres et des uns
    bravo !
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • Merci de ta présence attentive, et très "préciseuse", chère et précieuse Célestine☆

Écrire un commentaire

Optionnel