Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Bliss hard

    Oh, paix ! Dis, c'est quoi, ce blizzard ?
    Ce vent glacé sous mes cheveux...
    Un défi descendu des cieux
    indécis, défendu des vieux
    par quelque brutal avatar ?

    Un pet de plus sur la moquette ?
    Un air de fête au bord du gouffre ?
    Qui saura comme en vrai j'en souffre
    à gâcher toutes mes pantoufles
    à me rapporter à ma couette ?

    « Boujou, madame. Ça ! fait pas chaud...
    Tandis que l'âme y théorise
    souffrez que je souffle une bise
    à votre sein des vantardises
    avant de masser votre dos. »

    Là, c'est que l'On n'est plus d'ici !
    Vous m'avez dit : « va, voir ailleurs »
    J'y suis, las, et pas bien meilleur...
    Je n'en serai pas le veilleur
    tous les vents ont changé de pluie

    Il est venu d'où, ce blizzard ?
    Ce vent rivé sur mes doigts gourds...
    Je me croyais, seul, dans la cour
    à scribouiller sur nos amours
    quand il m'a soufflé : « c'est trop tard »


    poésie,blow,souffle,wind,vent

     

     tiniak ©2017 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • Hey, sports!

    C'est fini !
    C'en est bien fini...
    Je ne serai plus ta souris
    Oh ! Saloperie de Toujours
    Préserve-moi de cet amour
    qui m'aura fait - oh, tant de pompes...
    ça ! chaque fois, quand je me trompe

    C'est cramé...
    C'est tout défoncé !
    Tu sais, l'aventure en retour
    mise au panier, là, dans la cour
    où t'aurais pu faire une passe
    plutôt vers moi, pas dégueulasse

    C'est foutu !
    Il n'en reste plus
    de nos magiciennes outrances
    de nos carnavalesques danses
    qui m'auraient dit - oh, quel bonheur
    ces acrobaties, à pas d'heure

    C'est déguen...
    N'est-ce pas, mon Chien ?
    Tu raboyais, hier au soir
    quand je livrais à l'urinoir
    ces gouttes chargées de défonce
    dans une fiole en pierre ponce

    Restons sport...
    Quel est le décor ?
    Voui ! La partie à jouer seul
    jusqu'à embraser son linceul
    avec les putains d'allumettes
    qui n'ont rien matché dans nos têtes

    Où tâter le terrain...?
    Sur la fin ?
    Sur les vieux os
    qui nous ont donné mal au dos ?
    Ou sur les scores
    qui voulaient repousser la mort
    et se réjouir
    de partage à n'en plus finir ?

    dopage,dope

    tiniak ©2017 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#292