Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

enfance - Page 2

  • Bon sang ne saurait mentir

    Pin it!
    lorgnon.jpg

    « Bon sang ne saurait mentir »
    avait coutume de nous dire
    depuis son fauteuil en rotin
    la canne calée sous le poing
    le chignon terne et austère
    notre fière arrière-grand-mère

    Un vieux lorgnon d’entre-deux-guerres

    lui cousait un œil plus sévère
    dont elle usait d’un air mesquin
    glaçant nos mines de bambins
    et fustigeant de son venin
    les délires badins
    d’un âge pré-pubère
    à son goût par trop enfantin
    et quelle n’appréciait guère

    Quelque infamie congénitale

    nous aurait donc voués au Mal
    et prédisposés aux tourments
    de la Grand-Mère Malesan ?

    Après tout, quel revirement !

    tiniak ©2010 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    reprise d'un Défi du samedi
    (la centième)
    "En un mot comme en sang" édité en mars.

  • (mékesskila)

    Pin it!

    Cette voix qu'il a
    chaque fois qu'il a
    affaire avec ses anges
    me ronge, me dérange
    me mange le foie

    me couche à terre
    contre la pierre
    comme un pénitent gris

    mais quoi ?

    briser la glace
    à pleine face
    et confondre sa nuit ?

    moi qui n'ai que le jour
    et mes yeux de velours...

    Cette voix qu'il a
    chaque fois qu'il a
    rattrapé un fantôme
    il pleut d'entre ses paumes
    le sang des rois

    il pleut des madeleines
    sur les campagnes vaines
    où fanent les dimanches

    et quoi !

    le jardinier
    s'en est allé
    ailleurs trousser ses manches

    et moi qui n'entends rien
    aux choses du jardin...

    Ce regard qu'il a
    chaque fois qu'il a
    une ombre à la fenêtre
    je pourrais disparaître
    entre ses pas

    m'emporte l'âme
    comme une lame
    affole l'océan

    et puis retombe
    dans cette combe
    où dorment des géants

    et moi si jeune encore
    vibrant de tout mon corps...

    Oh, regarde-moi
    Oh, embrasse-moi
    je suis la vie aimante

    Oh, épouse-moi
    Oh, célèbre-moi
    et que tout me contente

    D'un geste
    un mot de toi

     

     

    aLaPlume.JPG

    tiniak © 2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • lectures puériles (des rémanences futiles ?)

    Pin it!

    © Cyril DelacourEt que lis-tu, l'enfant
    - œil à la fenêtre inverse,
    des rais en biais filant
    les gouttes de l'averse ?

    ...des horizons en glissades
    la course, la cavalcade
    ...des perles en chevelures
    ...les poissons d'une onde pure
    et de maman les pleurs amers
    dont je ne sais que faire

    Et que dis-tu, minot
    - bouche à l'haleine gourmande,
    de ce petit cinsault
    aux grappes en offrandes ?

    ...petit raisin deviendra grand
    vin dans les caves du géant
    ...des longs goulots coulera l'or
    dont mon père est ivre mort
    moi, et la reine des fourmis
    on joue aux billes, tandis

    Et qu'entends-tu, crognote
    - pavillon des harmonies
    de l'orage et sa flotte
    tonitruant la nuit ?

    ...des rêves la fin brutale
    ...mon frère au visage trop pâle
    ...de l'ogre marchant sur les sorgues
    la fureur des grandes orgues
    et de ses filles en colère
    les griffes dans la terre

    Que ressens-tu, petit
    - tissu aux fibres absorbantes,
    de tout ce que j'écris
    des natures latentes ?

    ...des mystères trop improbables
    pour m'être seulement aimables
    ...des glouglous de marécage
    ...de sentencieux présages
    ...des tristesses inconnues
    de mon âme ingénue

    L'enfant qui se tient en face
    n'est pas celui dans la glace

    L'enfant pris dans le miroir
    n'est pas celui qui vient s'asseoir et demande :
    "- Dis... c'est quand, je serai grande ?"
    (jamais !)
    "- Bientôt ; bien assez tôt, allez."

    FULLSTORM_regard sur un rêve d'enfant.jpg

    tiniak © 2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    illustrations : en médaillon
    «Portrait d'enfant, Notre Dame de Monts (Vendée ), 1998.» © Cyril Delacour ;
    ci-dessus
    FULLSTORM, «Regard sur un rêve d'enfant».

  • art less heaven

    Pin it!
    à grandir

    soon come the day of summer again
    for me the age of seven to reach
    and rush back to my fellow friends
    give them one stone, one cookie each

    so laughters vent the flavour again
    of artlessness removing fears
    witches and demons shall in vain
    smell our fleshes, drink our tears

    soon come the dazing mummer again
    fiddling figures and queer shapes
    gaping at a sky where dreams remain
    seeking in its cloud one's dear face

    stones would therein fly high again
    change into plane, bird, whatsoever
    carrying hopeful wishes sustained
    by inner confidence in the future

    soon come the daisy murmur again
    of flowers wreathen round the brow
    garlands spreading a silent grain
    this later blooms in lovers' vow

    let's share with ants our meal again
    near by the river claims our feet
    rather than walk along the lane
    run down its sparkling chant so sweet

    soon come the age of seven again
    from deep inside I hear that call
    it's not that I can't stand the rain
    it's just me stepping into fall

    tiniak © 2008 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    inspiré par une Bulle Dorée

    de Anne Le TOUX