Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

or

  • Fun en ulles

    Les pas du chien qui panique et soudain recule
    La gravité qui manque au discours du témoin
    Les relans de la douche attendue, ce matin
    On ne va pas...

    Les ailes arrachées à cette libellule
    Le mauvais goût du lait dans ce superbe hôtel
    Les lèvres sublimées par un coulant rimel
    On ne va pas...

    La mollesse du pain sous cette canicule
    La mousse dans les bois qui pleure après la pluie
    Le bras qui se dérobe à son uniqu appui
    On ne va pas...

    L'écho des mélodies d'une âme qui bascule
    Le flan qui ne dit rien à propos de l'infâme
    Le pied-bot qui s'en fout et met son pion à Dame !
    On ne va pas...

    L'âne qui broute au pré un rang de campanules
    pour le peu que j'en sache ou que je m'en inquiète
    qu'il m'offre un pied de nez ou qu'il me fasse fête
    On ne va pas... de toi à moi... en faire une pendule

    Tu le sais comme moi
    l'or est un funambule

     

    on ne va pas en faire une pendule

    tiniak ©2017 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#289

  • tussor & Cie

    Arrivé dans l'après-midi...

    « Ici,
     c'est la chambre d'amis
     avait-elle dit
     (la femme de mon vieil ami),
     trésor
     si tu veux, tu y dores »

    Et puis,
    la soirée s'ensuivit :
    bons vins, gaieté, salmigondis...
    tandis que je faisais le mort
    attendant de me mettre aux lies

    Salamalecs aux matamores
    (j'abhorre !
     j'abhorre !)
    et à leurs fades compagnies

    Amplement passée la mi-nuit
    tout autre convive parti
    les bruits me venaient du dehors
    (jadore !
     j'adore !)

    Là, dans ma chambre de nervis
    isolée par un corridor
    dans un déshabillé tussor
    mon hôtesse me rejoignit
    m'assurant que « T’inquiète, il dort »

    Comme attendu, je la couvris
    de pied en cap de feuilles d'or
    en pris quelques photographies
    sur une peau d'alligator

    « Veux-tu que je te gratifie,
      mon désintéressé mentor ? »
    À quoi je rétorquai « Nenni »
    sachant les penchants carnivores
    d'Émilie
    et des ses appétits la pléthore d'ennuis
    que sa jeunesse causait à mon vieil ami

    Au réveil, en robe de chambre
    en main, sa boisson de gingembre
    il me sourit
    « As-tu bien redoré le blason d'Émilie ? »

    Ma foi, oui.

     

    ...d'après Degas...

    tiniak © 2012 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#148

  • Glorioles

    gouttes-or.jpg

    Et cet or qui m'appelle !
    Il susurre mon nom, en tire les ficelles
    que j'entre en pantomime
    avec, au pied, ce chien familier, mon intime
    et vilain compagnon
    l'œil et la queue dressés, marchant sur mes talons
    pour la gloire
    d'être à catastropher une prochaine histoire

    Oh, tremper dans le vide
    et n'avoir pour plancher plus que cet or liquide !

    Viens-t'en, pâle gigogne
    monter un castelet pour m'en carrer la trogne
    que j'aie l'air de ce veau
    qui crache dans la soupe avant d'y fair' chabrot
    que j'épouse ta forme
    avec, en espaliers, ma nature hors la norme
    l'œil et la queue pressés
    d'aller goûter au fût d'une autre énamourée
    pour la gloire
    d'être à catastropher une migraine poire

    Oh, moucher cette emprise
    où s'animent du jour tous les "qu'on se le dise" !

    Et cet or qui me noie !
    que j'en ai le carné tout vaporeux d'effroi
    pour la gloire
    d'être à ne pas céder mon secret territoire

    tiniak - Ruades © 2010 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • alors

    Ah, l'or alors !
    mon doux sommeil
    au tien dissemblable, est pareil
    à la petite mort vermeil
    qui m'appesantit le corps
    plus sûrement que le soleil
    dehors, vivace
    écrasant l'ombre sur la place

    Alors, à l'or
    j'invente un signe
    à vue, la connivence digne
    de ce nom dont on fait grand cas
    pour mieux brandir à bout de bras
    l'histoire entière
    faite éphémère
    et brûlante comme ce tas
    de bois de chauffe
    qui me charpente pas à pas
    quand je vais au-devant de toi
    mon somme,
    avec en bouche un goût de pomme

    Pomme d'or et pommade orange
    mais alors à l'orée du songe
    qui me démange ?
    qui me ronge ?

    pommedor.jpg

    tiniak © 2010 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK