Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ménon

  • Greener bent worry word

    Pin it!

    Not sure my shoulder can supply
    the shelter you seek for
    whilst, knocking at your door
    ancient dreams shake a silent cry

    I'm just an armchair... See?
    Yes, green and velvety
    and yet a simple fourniture
    granted to intimate pleasure

    So cold until you bring your warmth
    so dry until you spill your tears
    receptacle of eather fears
    or joys, or scenaries of yours

    I'm just an armchair... See?
    Do what you want of me
    I won't reply
    The thing is I'm your confident. Don't you be shy

     

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

    pour @Gaëna... (I found'ya!)

  • Le Grand Pardon

    Pin it!

    Je goûte un tofu débridé
    à bout de doigt d'une geekette
    attachée à son SkyPerfect
    comme à sa toile une araignée

    J'éprouve un croquant de bêtise
    - à m'en faire cabrer le dos
    vers cette fille de négro
    qui refuse que l'on l'excise !

    Je vois tomber, comme des choux
    à la crème sur mon NetFlix
    des mots navrant - jusqu'à la rixe!
    une paix possible à bas coup

    J'entends des chansons d'un autre âge
    plaider la Bonne Volonté
    (honnie par Google ou FB)
    se raccrocher à quelques plages

    Je sens, à nouveau, la fumée
    monter de certains fours - ignobles !
    masquer la joie de nos vignobles
    L'heure est-elle à tout pardonner ?

    Mais non, Ménon !
    Puisqu'il nous faut rester sensibles
    à l'éperdu, à l'indicible...
    Soyons ! Rêvons !

    Offrons nos corps
    pas aux bûchets des matadors
    à 'Notre Petite Compagne'...
    Que Joie nous gagne !!

    Et, d'un sourire
    offert à l'inconnu qui vient
    montrer comme se tend la main
    - sans coup férir !
    devant les babines des chiens
    assénant : "...de pardon ? tintin !"


    tiniak ©2017 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • Icarion

    Pin it!

    Imprégné par l'oubli d'un fantôme de songe
    un vertige me ronge
    et le corps, et l'esprit

    Je connais la partie
    mais je ne puis simplement pas jeter l'éponge...

    Étant seul à jouer
    (mon carnet tenant lieu d'un infantile hochet)
    je prends mon quart d'inventaire au chemin de ronde

    Alas, poor Yorik...
    Et non, ce pavé n'est pas fait de jaunes briques

    Me voici convoqué en un céleste tribunal
    pour un méfait fondamental

    « Avoue ! » m'intime une ample robe noire
    (je ne plaidais qu'un mésespoir
    et suis renvoyé dans mes cordes)
    « Avoue ! Tu cherches la discorde ! »

    Mais non, Ménon, dis-leur !
    J'ai volé le soleil pour n'en avoir plus peur

    « Foutaises !
    Fournaise !
    Voici notre sanction
    sur notre intime conviction :
    tu cherchais un chemin de gloire »

    Ménon, mais non ! Tu sais
    quelle autre dimension, au fond, me motivait

    Selon moi, toute messe dite
    n'est qu'aventure sans invite

    Allons, plaide !
    Démontre que mon élévation n'est pas laide

    (Ménon retourne à sa caverne)
    Ah, non ! Je ne mettrais pas mon drapeau en berne !
    Ah, non, l'Ânon !
    Je conchie des dieux les célestes illusions !

    Qu'on me condamne
    mais pour la liberté de ma pensée profane
    - actrice,
    de trop hasardeuses propensions aux délices

    « C'est bon, t'es mort !
    Pérore encore et c'est fini »
    glousse au Magnitudo Parvi
    une ombre ajoutée au décor

    Un bûcher se dresse; on m'y brûle
    et, tandis que je fais des bulles
    et, tandis que fondent mes yeux
    je m'offre une ultime virgule:
    « Le poète est voleur de feu »

    Delphine Signol et ses Saltimbanques

    tiniak ©2016 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

    (pour un Impromptu Littéraire... et une elfe)