Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la vie quotidienne c'est comme la confiture ça dégouline

  • Des ordres, ménager

    Pin it!

    Gaëna da Slyva, photographe

    La maison est en ordre -intérieur et contours
    Permettez que d'un trait j'en caresse l'espace
    un moment, l'aujourd'hui :

    Son histoire est en paix; n'y manquent pas l'amour
    avec ses peaux cassées roulées dans les tiroirs
    ni les cheveux défaits en vagues de velours
    proprement dénoués aux fenêtres du soir
    dans l'écho mollissant de ses derniers tambours
    ni la pâleur des murs auréolés d'absence

    L'escalier peut grincer des dents sans déranger
    le mobilier chiffon sous son drap de poussière
    il a les pieds moussus, les charnières rouillées
    il a le sommeil lourd des castes ouvrières
    qui auront bu leur soûl, devant s'en contenter
    à défaut d'avoir jamais eu remplie la panse

    Le salpêtre a gagné, allant de pièce en place
    sur le vieux tabac gris, le graillon de cuisine
    les cuivres au Miror luisants comme la glace
    les rares sels de bain chipés à l'officine
    le charbon, la lessive et la boue des godasses
    Le temps n'a pas de nez; c'était perdu d'avance

    Le brun mange le jaune et la nuit s'en défend
    - c'est l'œuvre du soleil la ruine des couleurs !
    comme fane un genêt privé de l'eau des champs
    au papier a déteint l'arrogance des fleurs
    maintenant qu'elle peint tout selon son humeur
    s'oblige la mémoire à quelques indulgences

    Le visage envahi par une barbe rousse
    au-dehors, la maison fait un peu sa coquette
    mais ses volets cernés qu'aucune main ne pousse
    trahissent les assauts récurrents des tempêtes
    A deux pas, le manoir, à peine pris de mousse
    ne semble pas navré de cette dépendance

    La maison est en ordre -intérieur et contours
    Un parent m'y lisait La Vie est dégueulasse
    comme on déguste un fruit

     

    tiniak © 2011 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#135

    Illustration extraite de
    © LA CHAMBRE NOIRE de Gaëna Da Sylva, photographiste.

  • aux jours d'huis clos

    Pin it!

    au matin, je finis la nuit que je n'ai pas commencée
    ici
    mais là, c'est déjà le soir, il est trop tard pour me lever
    aussi
    resterai-je allongé jusqu'au prochain matin qui fuit
    sans bruit

    f809388250f42fb6bde4e714e33c604a.jpgtiens ? une balle
    sur les dalles
    un citron sur ton chapeau
    un soleil sur le chaos
    dévalent
    déballent
    mon somnolant cerveau
    mais déjà, il fait trop chaud
    j'étale
    mon pompon sur ton dos

    c'est quand demain s'emballe
    qu'il fait bon être
    de tout son être
    logé incognito
    même au pain et à l'eau
    au-dessus des canaux

    aujourd'hui est un drap de l'un
    et l'autre, confiture
    avec hier et puis plus rien
    d'autre pour couvertures
    bien sûres

     

    ©2007DUKOUtiniakZUMINle&ditionsniakTwalesK(oué!)