Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cure

  • le credo du mécréant

    eglises_lambe.jpg

    Les églises sont des lieux où
    aller en famille à la messe
    (sur des bancs qui ne sont pas mous
    mais plutôt fiers de leur rudesse)
    éprouver comme on a la fesse
    et se massacrer les genoux

    Les églises sont des lieux ceints
    de murailles douées de parole
    qui, sachant tout de nos destins
    vous narguent des maîtres d'école
    (et du cul des pigeons rigole
    l'impôt qu'on lèvera demain)

    Les églises sont des lieux dans
    lesquels rôde un infanticide
    et silencieux crime de sang
    (mais s'il-vous-plaît, pas de suicide)
    entendez-vous dans ce grand vide
    du Supplicié les hurlements ?

    Les églises sont des lieux dits
    propices aux nobles campagnes
    où seront sauvés les Gentils
    (quoiqu'ils ne portent plus le pagne)
    des vierges l'ont fait des compagnes
    jusqu'à la mort d'après la vie

    Les églises sont des lieux longs
    comme un dimanche quotidien
    qui avancerait à tâtons
    sur un circuit de formule 1
    en rentrant de chercher le pain
    (pour une tablée de croutons)

    Les églises sont des lieux où
    je retournerai malgré tout
    chaque dimanche après midi
    pour le déclin de leur parvis
    où mes filles font des glissades
    sur leurs patins - la régalade !

    tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    illustration : Lambezellec en 1847, anonyme.

  • impudanse, ma vie

    obscénité impromptue #17b
    (eh bien? dansez, maintenant!)

    alors, cher monsieur... vous volez mes roses...

    ____________________________________________

    edAnSmaViE

    Je pousse un cri primal en plein coeur du mois d'août
    deux nuits de jour et un océan plus tard
    ça résonne à New York autour de quatre fous
    Help! I need somebody!

    J'écrase, mon nez à la fenêtre
    sur le boulevard en contrebas l'amère s'en va
    and this house just ain't no home
    everytime she goes away

    Je me retourne sans plus rien voir
    c'est aussi bien, il fait moins noir
    et le placard est bien fermé
    t'as vu, c'est vrai, il fait moins noir
    plongé dans cette obscurité
    bring on the night / i couldn't spend another hour of daylight
    bring on the night / i couldn't stand another hour of daylight

    Je cherche
    dans le premier qui s'approche
    celui qui s'éloigne
    d'un train l'autre, je saute sans toucher
    le quai
    jamais
    again and again and again
    you're jumping someone else's train

    Je n'y crois pas et c'est bien elle
    quand je le sais, elle n'est plus là
    she's just the girl
    she's just the girl
    the girl you want

    Je ne sais plus bien si tu m'aimes et si je m'en fous
    je ne sais plus si je m'appelle comme on m'appelle
    (si je m'en tape!)
    et me réveille chaque matin au creux du jardin suspendu
    avec ce bonhomme dans la bouche
    "...il faudra bien que ça s'arrête, veux-tu..."
    shut up shut up shut up shut up and let me breathe

    J'embarque avec le frère
    aborde la frontière
    j'épouse tous ses yeux mourants par les sabords
    but hey! where... have you... been?

    Je vois une île
    ... encore une illusion ?
    ... de quoi tirer un fil ?
    ... où demander pardon ?

    la réveillez pas / laissez-la / la réveillez pas
    pas avant / 2043

    J'entends raison folir
    (et zut!)
    quand la folle oraison du pire
    réfute
    l'arraison du navire
    en butte
    à ses compromissions
    love me again

    J'implose
    m'expose
    explose

    I couldn't hear a word you said
    I couldn't hear at all
    You talked until your tongue fell out
    And then you talked some more
    I knew if I turned
    I'd turn away from you
    And I couldn't look back

    Tell yourself we'll start again
    Tell yourself it's not the end
    Tell yourself it couldn't happen
    Not this way
    Not today

    cure - THE EXPLODING BOY (R. Smith)

    ____________________________________________

    tiniak le niak ©2008 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    ayant convié pour cette danse obscène :

    the beatles
    donovan
    the police
    devo
    the pixies
    alain bashung
    the cure

    BONUS TRACK