Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Daledé 2020

Pin it!

Dans le vaste couloir du soir
la mémoire serpente…
C’est pas que ça me tente
C’est que je n’y peux mais
et que n’y loge aucun espoir

A ses murs, des peintures
où d’oublieux portraits
portent les yeux ailleurs
un sourire distrait
à leurs ourlets de beurre
m’épure

Là, nulle escale, pas un souffle
y chemine pied nu
dans de larges pantoufles
avec le regard cru
qui sied à l’ingénu
comme aux âmes coupables

Et je sens que je sais que mon sang a bouilli

Détaler ? Impossible…
le songe suit mon cours

Eveille-toi, Odeur
où je fais un malheur
dans ce crâne velours

dédale,tiniak,poésie univoque,mémoire au carré,portrait


tiniak ©2020 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Les commentaires sont fermés.