Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Larme (au noir)

L’heure est tombée sur mes genoux

avec des larmes plein les yeux

des gratouillis dans les cheveux

et la voix pleine de courroux

 

Aube, es-tu ma prochaine peine

avec ton soleil tout pâlot

ton herbe emplie de grenouillots

et l’abandon de mes domaines ?

 

Revisitons quelques histoires…

ou non ! Raccrochons plutôt notre verbe

à celles demeurées dans l’herbe

amoureusement, certain soir...

 

Mais, c’est vrai ! Tu m’aimes donc tant

qu’une tête (en boulangerie)

de nègre, pas trop décatie

pour figurer just’ là, devant

 

Elle ne dit rien - par mégarde ?

Je sors le chien, à l’heure dite...

fourbissant ma prochaine invite

ce qui vaut bien que je m’attarde

tiniak ©2020 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Commentaires

  • Ah...les grenouillots...
    Et les histoires accrochées aux herbes. C'est fondant.
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

  • Mieux que les godillots qui nous promettent de vilains soirs, nan ?

Écrire un commentaire

Optionnel