Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Confession IIMXX

La planète s’échauffe
Le prochain âge de glace en est tout marri
J’en veux, pour preuve, ton œil trouble, Mienne Amie
malgré tes rêves saufs

Les cieux sont enrhumés
Dessous, c’est la curie ! des impunités crues
à l’aboi inhumain des perclus de vertu
mouchant nos libertés

C’est la ville qui tousse
avec ses rues plus vides qu’un vaisseau fantôme
et ses fronts compassés aux putrides arômes
pétris de vaines frousses

Rien de neuf, Camarade !
que de la parano pour taire nos fiertés
dont la quête insatiable a pour nom Équité
droit devant la Camarde !

Le pavé sent la plage…!
Reviens, demain matin, sans ton masque fébrile
Viens me tendre la main; viens renouer le fil
L’âme est notre courage…

La planète s’en fout !
L’enfer est un glacis sur nos maigres gâteaux
Mienne Amie, relisons le programme, plus haut
genou contre genou

Dessus ? Le Guéri-donc…!

3655081639.jpg

tiniak ©2020 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Commentaires

  • Ai, du coup, changé : "masque "gracile' pour masque 'fébrile'..."
    Vivement la fin du monde qui nous pollue, pour un nouvel arguant d'autres vertus !! :p

Écrire un commentaire

Optionnel