Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Idiot grin

Il est là, sous mes yeux, pis qu'un sombre grimoire
où je perds la mémoire et mon goût pour la danse !
Il ignore mes jeux, pétri de suffisance
avec son texte-à-trous, réglé sur dévidoir...

Déjà qu'on est bien loin de ma chambre complice
il me met au supplice à différer mes joies
(d'aller par les chemins - ces rues pleines de voix
étranges par nature; brûler mes artifices...)

Il attend ma réponse et j'ai la tête ailleurs
à mâchouiller des fleurs, à chatouiller les rus
à redouter la ronce et l'insecte inconnu
- pas tant que cette horloge où ne passe pas l'heure !

Ôter Troie au Carhaix... Au passé simple, alors ?
(pour que le roi en rie, mettant sa poule au pot ?)
Encore eût-il, phallus effacé au tableau
d'un maudit graffiti, nargué le bas du corps

Tant va la cruche à l'aube... Oh, si loin, les Grands Soirs !
Combien vaut ce peignoir, tant que Le Cru s'y fie ?
Dis, en quelques flash-mobs, quelle a été ta vie...
Et ta géographie ? C'est-y du savant noir ?

Garde mon impression, coin de page éditée !
J'y suis venu sceller mes interrogations...
Moquez-vous, boutons d'or ! Rigole, papillon !
Je viens, dans le quart d'heure, applaudir en forêt

Reprenons le massacre : "Auschwitz-mon-Loulou..."
Margueriteu dura ce qu'il faut endurer
là, dans ce cinéma - local et vacancier !
"La Vie ne vaut rien..." quand Souchon leste un flou

Il gâche mes matins, toujours z'à neuf et trente
aussi mon ciel en pente et mes soyeux courroux
le cahier, white ain't blues, posé sur mes genoux
où s'égarent mes yeux, ma pensée dilettante...

Non ! Vraiment, pas possib' ! Je ne signerai pas
ni d'en-haut, ni d'à-plats, ce cahier de tortures
Je veux goûter, plutôt, la suave confiture
d'une déculottée prodiguée à deux doigts

 

tiniak,vacances,desproges,pique-nique

tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
"Cahier de vacances " pour un Impromptu Littéraire - tiki#321

Commentaires

  • Ahah dûr de s'y mettre. Poème très drôle. J'ai connu les cahiers de vacances moi aussi, et mon problème était plus de tenir sur la durée, pas de m'y mettre lol

  • #wink solidaire, chère Tomtom ♥

  • Wouaou ! quel festival...
    Tu sais combien je prise les jeux de mots.
    J'en suis esbaudie, pour le moins.
    Merci pour ce texte, Titi.
    ¸¸.•*¨*• ☆

  • Nervi, sœur ! XD

Écrire un commentaire

Optionnel