Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ô manifestes polésiaques

Poésie naît d'un franc délire :
le désir de dé-lire un monde

Oh ! et du besoin d'en chanter
les miracles les plus discrets

Là, j'ai formé des arguties
que l'On n'enseigne pas d'Ici

Et, d'humilités z'en facondes
du bonheur au plus sombre empire

Se mêle de nous rameuter
la poussière jusqu'au palais

Ici vient tomber la cravate
et Là s'en dore la patate

Ah ! Tu vois ce que je viens dire..
...comme la parole est féconde...

Qu'en feras-tu ? Je n'en sais rien
(il faut bien promener son Chien)

Une pensée s'ouvre ici-bas
quand, là-haut, tremble un Au-delà

Eh ! C'est du beurre à la seconde
que d'y être au plaisir de lire

Sans rire, cent rir's vagabondent
pour un pleur nu rendu à l'onde

 

poésie,acrostiche,manifeste polétique,tiniak au tableau

tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Commentaires

  • Je manifeste ma joie ultime de lire ce genre de mots, dans ce monde sans feu ni lieu
    •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

  • Grand merci ! Je sais quel amour des mots tu nourris (mieux, que "...t'habitent", hein ? - #BalanceTonPorcinet ) XD
    C'est toujours un plaisir de te savoir pas loin, tout près même. A bientôt, et bel été, chère et précieuse.

Écrire un commentaire

Optionnel