Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Appétition (chansonge)

    J'ai rêvé trop loin...
    Je me suis perdu
    d'horizons tordus
    en soupirs en coin

    J'ai rêvé de foires
    aux lents rigodons
    portant des chansons
    au front de l'Histoire

    J'ai rêvé trop fort
    comme l'odalisque
    devant l'obélisque
    écoutant son corps

    J'ai rêvé de mains
    caressant l'Ailleurs
    tel un orpailleur
    en oublie sa faim

    J'ai rêvé trop cher
    un tissu de mots
    qui ferait la peau
    aux foudres de guerre

    J'ai rêvé d'un jour
    de belle facture
    qui ferait le mur
    pour vivre d'amour

    Rêverais-je mieux
    à l'économie ?
    J'ai tant d'appétits
    quand j'ouvre les yeux !

     

    poésie,défi du samedi,odalisque,obélisque,jodel

    tiniak ©2017 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Défi Du Samedi - #DDS86

  • marchand d'âges

    Qui veut d'un lot de chaînes et d'un collier rouillés ?
    Pour qui cette rengaine aux modes éculés ?

    Qui prendrait sous son aile une bouteille vide
    ou bien cet oreiller saturé d'acarides ?

    Qui mangerait ce pain rassis depuis Bastogne ?
    Et qui s'emparerait de puériles besognes ?

    Qui souffrira qu'un jour ne finisse jamais ?
    De ces vaines amours, qui donc s'inquièterait ?

    Il est beau mon étal, mais il fait peine à voir
    aussi, je prends son mal en patience et, sans gloire
    le conserve là-haut, dans mon vieux pigeonnier
    car je n'ai rien à vendre à ce vide-grenier

     

    tiniak ©2017 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#301

  • Bafouille #LaïcHard

    Benet dicte,
    Ame élit
    Force est de constater qu'ils restent dans leurs lies

    Oh, vindicte !
    Urée sourde !!
    Il n'est que du malheur à goûter à ta gourde

    Livre blanc ?
    Livre ou ver ?
    Eh, c'est-y des façons d'en faire des Mystères ?

    Lentement
    Apre vent
    Il faut t'y résigner
    Comme un soupir aimant, demeure en ton foyer

    Hagiographe...
    Ah, quel taff !
    Renvoyer ton dessert
    Dans la sphère privée, j'en fais toute une affaire

     

    poésie,résistance,laïchard,citoyenneté,burqalembours

    tiniak ©2017 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

    ...en mode #wallah, quoi !

     

    Deux ans après... (#mwef, j'aurais pu mettre ça en titre, mais après Dumas... #bof, non ?)
    #PoLème dédié à tous les "joyeux" #citoyens qui ont participé aux absurdités profondes, émises en mode #LaïcHard du groupe @Burqalembours sur FB, prompte (puis tenace) réaction aux attentats commis contre #CharlieHebdo et ceux qui s'ensuivirent sur notre sol de #France, ouvert, mais pas à l'ingérence du #religieux dans l'espace #public. Bravo à tous ! Ne lâchez rien !

    Prochaine aventure ? @Balancetonhashtag !! #woupla...

  • Eirin 115

    Elle est rentrée avec...
    puis s'est laissée tomber
    entre les bras replets du fauteuil vert

    Il serait bientôt sec...
    le bouquet de genêts
    ne connaîtra jamais Sèvres ni verre

    Rêverie ni chanson
    n'emportent plus son âme
    sur les vents du Galway vers les Aran

    Il n'est plus de raison
    même d'en faire un drame
    Ulster lui a repris son Adhamhan

    Nues comme le Burren
    ses mains demeurent fières
    et dignes sur les bras du fauteuil vert

     

    poésie,photographie,gaëna da sylva,confessions du fauteuil vert,green armchair,eirin,acrostiche

    tiniak ©2017 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    dédié à la "Confession Cent Quinze... du Fauteuil Vert"
    - ©2017 Gaëna da Sylva, Photographe.


  • automn leaves (quits? )

    La forêt, le front bleu et les doigts enflammés
    sur un tapis de mousse, pleuvait quelques châtaignes
    que nous préférerons toujours à ces gorets
    tombés, d'on sait bien où, sur nos frêles enseignes

    Où vas-tu marcassin ? Pleurer ta chère laie ?
    L'est pas beau, le destin, bardé de chevrotines...
    Je n'ai d'autre dessein qu'embrasser ma chopine

    Voudras-tu, sâle automne - et pourtant flamboyant !
    fournir une crémone à nos désirs brûlants ?

    Eh, c'est bon, va mourir ! Dardons, là, nos printemps !!

     

    poésie,tiniak,champignon

    tiniak ©2017 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#300 (pour de bon)