Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Change-m'en ! songe...

Je ne changerai rien au rythme des marées
rien aux amours données le cœur nu sous la main
rien à l'espoir laissé dans un regard voisin
mais j'effacerais tout pour savoir oublier
 
Non, que l'absurdité de l'instant ne diffère !
Que les ors bondissant sur le fleuve perdurent…
Que m'importe à présent la couleur des voitures…
Puisque je n'y peux mais, comment dire j'espère ?
 
Admettons, je le peux ! modeler l'alentour...
J'ouvre alors sa fenêtre, en rassérène l'air
Je recouds des matins les trop lâches revers
J'y embrasse les yeux qui m'ont parlé d'amour
 
Mais, si je vais plus loin - dans l'humeur assassine !
je n'hésiterai pas à massacrer l'or rance
ses vains salamalecs, ses hypocrites transes
et ce qui va avec : les ardeurs intestines !
 
Je repeins le soleil avec les mots du soir
- tu sais, ce que l'on dit seul au monde et pleureux...
Je dessine à la lune un visage amoureux
que ta main dans la mienne ait un nouvel espoir
 
Que ma main dans la tienne ait confiance - toujours ?
 
 

2308408727.jpg

tiniak ©2014 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
pour un impromptu littéraire - tiki#219

Écrire un commentaire

Optionnel