Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

terne air

poésie,trois Parques,enfance,vieillesse,temps

 

 

Je t'ai vue - la première foi, légère
et le pied enfantin
tu me donnais la main
du rire entre les doigts

Il m'a paru si clair que c'était toi
quand je t'ai vue à la seconde
dans le suspens du monde
tu m'accordais ta main

L'ombre est plus douce à regarder, ce soir
C'est l'automne et l'On sème
Des Barques, la troisième
avance et viens pour moi

Je t'acquitte, ma chair, à cet endroit.

 

tiniak © 2010 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Écrire un commentaire

Optionnel