Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

racheumeuneu

  • Le Lévitin

    (complément impromptu et... mensonger ?)

    testez votre réalisme sur...

    ONKPUFF.JPG
    OncleDanerie publiée ici
  • Aux raisons futures

    raisin_blanc.JPGTaisez-vous, les microbes !
    Oh ça, la belle robe !
    Oh ça, le beau jus d'or !
    Ange, quel est mon sort ?
    Ah non, pas cette opprob’ !

    Ah, la gorge me brûle !
    - et ne suis pas Hercule,
    c'est assez d'être moi :
    la bouche au bout des doigts
    et le nez dans le pull

    Eh ! reviens, lent demain
    qui me prit par la main
    - quoi, pas plus tard qu'hier,
    pour débarquer à terre
    avec le frais marin

    Oh, j'ai bien travaillé
    depuis ce matin-ci
    et tout son aujourd'hui
    de quotidiennetés
    - dont je n'ai rien appris

    Et quoi ! Tout ce bel or
    'faut bien que ça s'mérite
    et la nuit qui s'invite
    à quai sur le vieux port
    met sa jupe alamite

    Ah, ce rose orangé !
    J'en boirais bien un peu ;
    il m'en coule des yeux
    des larmes trop salées
    pour apaiser mon feu

    Oui, mais des lendemains
    raisonnent les refrains
    de grinçante mémoire
    avec tous les déboires
    aux regrets assassins

    Alors non, c'est d'accord
    adieu donc, mon bel or
    je retourne à l'usine

    je retourne à mon sort
    où le silence dore
    des anges l'aube fine



    tiniak ©2010 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • racheumeuneu, vous avez dit

    [Quelque part au sortir d'un cinéma de quartier. Extérieur nuit, talons aiguilles, black limousine car zat zoum goes away, antipasti et vous prendrez-bien-encore-un-pti-pastiche.]

    - ... mais si, mon cher cousin, je vous assure qu'en regardant ce popotin, vous avez dit, distinctement :

    'Racheumeneu... racheumeuneu'. Comme ça, tout de go.

    - Moi ?... Racheumeuneu ?... j'ai dit 'Racheumeneu', comme c'est étrangement capillaire! Je ne suis pourtant pas familier de l'affaire.

    - Quelle affaire ?

    - Et bien, mais, cette affaire de Racheumeuneu, précisément. Celle dont vous me rebattez les oreilles, instamment.

    - Mais puisque je vous dis, mon cher collègue, que c'est vous même qui avez prononcé ce mot. Juste comme sous votre nez passait le fessier, charmant au demeurant, de La Berrebi du deuxième étage gauche s'allant quérir quelque string chez la dentelière. Vous avez baissé les yeux et dit : 'Racheumeuneu', deux fois.

    - Racheumeuneu ?

    795f4b3aac564e205e54a6fa658a8aba.jpg- Rachemeuneu, vous dis-je.

    - Oui, voyez, c'est vous qui le dîtes.

    - ...

    - Racheumeuneu... quelle idée! Vous vous foutez de mon google, avouez.

    - Mmwof !

    Dialogue généreusement fourni à des fins non lucratives par le ciné-méthèque de la Rue de La Tour à Carpentras-city-plage-à-sec sinon, bon, toute référence à des personnages d'une scène mythique du cinéma de L'entre-deux-guerres-des-cons serait alors mais vraiment pas faite d'exprès. oh ben non, pas à l'heure du pastiche!