Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

des mots

  • l'amante religieuse

    (à Poupoune)


    Ses doigts effilés
    aux ongles soignés
    caressaient au front sa coiffure

    Ses yeux révulsés
    de chat satisfait
    trahissaient presque sa mesure

    Juste sous la mouche
    un pli de sa bouche
    esquissait un vague sourire

    Un calme serein
    lui donnait le sein
    libre et léger dans le soupir

    D'obscures fragrances
    enivraient les sens
    de l'amante religieuse

    L'abandon d'un jour
    sonnait sans détours
    le glas des amours désastreuses

    L'ombre se faisait
    l'écrin velouté
    d'un triomphe plus féroce

    Les doigts effilés
    aux ongles soignés
    maintenant caressaient l'os.

    gnin hin hin

    tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK - tiki#49
    pour le thème hebdomadaire des Impromptus Littéraires

  • de tous les mots, l'un seul

    mot.JPGLe mot
    au bout de ce possible moi
    juste avant l’indicible quoi

    pas dit déjà sonore
    m’expatrie au dehors
    et me métamorphose
    en déjà autre chose

    Le mot, cet étrange
    envol de mon âme incarné
    le mot, cet être ange, est

    quand je l’ai prononcé
    il file, destiné
    où je n’ai pas de prise
    jusqu’à ton entremise

    Le mot
    cet expert tease

    de ma bouche tu l’abouches
    et me le rends autre encore
    vibrant, ce liant haut et fort
    chante cette autre couche
    d’où ce possible toi débouche

    t’ai-je bien entendu
    mot, dis-moi tu
    et ce que je comprends
    est-ce bien toi, vraiment
    disant de moi ce que j’attends ?

    des mots, la belle histoire
    le chant, le conte merveilleux
    l’ivresse dite pour les yeux
    ces libelles à boire

    emporte-les, soupir

    comme autant de cadeaux
    surgis d’une poche de rêve
    aboutissant mu sur les lèvres
    en baisers ronds et chauds

    des mots jamais qu’un seul
    suffit à tout confondre
    il n’y faut pas répondre
    et le dire à nouveau

    de tous les mots, linceul
    aura le dernier mot
    mais de ces mots l’un seul
    est beau

    tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

    Mot3.jpg