Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ma, no !

à Marie-Noëlle Roederer

Son nom ? C'est un regard, large comme un sourire
des parfums cuisinés depuis quelque grimoire
- oublié ? négligé ? Non pas ! dans cette histoire
qui lui filait le train et prévenait du pire

D'elle, je l'ai compris : on est jeune à tout âge !
Il suffit de chanter, d'embrasser une fleur
de garder, bien au frais, quelque poème au cœur
et puis de s'indigner contre les avantages !

Chacun de ses enfants m'ont donné à connaître
la beauté de l'instant, la musique du jour
et la curiosité qu'il faut garder - toujours !
soucieux, mais bon vivant, cherchant ce que c'est d'être

Adieu, vains cardinaux ! Cette femme fut digne !
Qu'avions-nous z'en commun ? Laforgue, par exemple
"Tant les bois sont rouillés..."; je vais m'en faire un sample !
Je signe ce regain : MaNo, en quatre signes...

Et, tristement gouailleux
je ramasse en vos yeux
cette invite anarchiste
où Marie-No subsiste
et dit : « soyez heureux… »

MaNo,Marie-Noëlle Roederer

tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Commentaires

  • Je ne connais pas cette Ma-No, mais elle t'a donné une belle leçon de vie. Oui, on est jeune à tout âge. Peut-être naît-on avec un âge même.

  • Merci pour cette attention, Tomtom ♥

Écrire un commentaire

Optionnel