Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pluvieux oubli

Pin it!

Une pluie déliant les ciments sédentaires 
entraîne dans son jus les pavés de la route 
Le pas cherchant dessus l'équilibre sans doute 
eut tort d'y engager sa démarche trop fière 
 
La boue qui s'est formée révèle des visages
qui furent davantage à l'hier qu'au présent
les puissants frontaliers de vastes océans
d'où se levaient au soir les sublimes présages
 
Quels noms jetés par eux jusques aux dieux anciens
pour plaider leur moisson de répit séculier
furent ainsi gobés que le fruit saisonnier
dont le noyau craché ne fertilise rien ?
 
Pour eux, j'ai tué mon fils avec la meute au cul
braillant je ne sais plus quel air abominable
pour n'en tirer parti ni gloire inaliénables
mais le droit d'oublier comme j'ai mal vécu
 
Et me voici, mille ans peut-être après ce jour
à contempler le cirque incertain du vivant
le pied ferme, serein, et me précipitant
vers mon prochain désastre, son dernier amour
 
Le caniveau rempli charrie des flots de bulles
tandis que la chaussée couve ses vieilles traces
Chacun, le pavé nu rivé à la godasse
navigue son oubli en maître funambule
 
Lève les bras au ciel, plaide un jour... et sa nuit...
Lève les bras au ciel et tombe dans la pluie
 
2956240071.jpg
tiniak ©2014 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
pour un Impromptu Littéraire  - tiki#206 

Les commentaires sont fermés.