Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

adjectifs (xyz)

Pin it!

xénophobe :
 Un âne à la miteuse robe
 à l'âme rude et xénophobe
 toisait du regard un bon chien
 oreille fine et cœur badin
 qui cheminait près de son maître
 menant au pré ses vaches paître.
 - Eh, l'idiot ! lui fit l'âne hautain,
 ce que tu peux être servile
 obéissant à cette main
 qui, sans toi, serait malhabile
 à mener seule ce troupeau.
 Le chien lui dit alors ce mot :
 - Je vois que tu veux disputer
 de quoi nature nous a faits ;
 dis-moi donc quel est ton emploi
 et nous concluerons après quoi.
 L'âne lui dit tout son travail :
 comme sur les champs de bataille
 il charrie les munitions
 qui contribuent à la victoire
 de l'un ou l'autre bataillon
 de la nation méritoire
 qui nous garde de l'étranger
 de ses déboires et projets
 ou toute infâmie qu'il importe
 de ne pas voir devant sa porte.
 A quoi le chien lui fit réponse
 en ces termes bien mesurés :
 - Mais si sur toi un boulet fonce
 et te réduit comme pâtée,
 dis-moi qu'y auras-tu gagné ?
 - Ah, mais la médaille et l'honneur !
 - Et cela ferait ton bonheur ?
 - Certainement ! j'y compte bien.
 Et ce destin vaut toujours mieux
 que ta vie de chien, malheureux !
 - Ma vie de chien, j'en suis content ;
 je vais tous les jours par les champs
 paisible, vif et laborieux,
 assuré de vivre bien vieux
 près de ceux que j'aime et me rendent
 tout le bonheur qu'on peut attendre.
 - Tu es idiot, je le répète.
 - Je vois, ton opinion est faite.
 - Et demain, je pars au combat !
 - Qui sait, quand on se reverra
 me tiendras-tu l'autre discours.

 Ainsi passèrent quelque jours...

 Puis ce fut la sombre retraite
 de toutes nos armées défaites
 où l'âne ne paraissait pas
 parmi le chaos des convois.

 Un soir qu'on lui donnait son dû
 le chien renifla sa gamelle
 car il n'y reconnaissait plus
 l'odeur de pâtée habituelle.
 Le maître approchant sa cabane
 lui dit : - ça te plaît-y, mon bon ?
 J'ai mis un bout du saucisson
 que les troufions ont fait de l'âne
 tombé sous eux dans la mitraille.
 Le chien se remplit les entrailles
 ce soir-là, de belle façon.

 Quant à disputer à toute heure
 de la raison ou de l'honneur,
 c'est le fait des gens bien repus ;
 mais ça, l'âne ne le sait plus.
; qui, ne s’accommodant ni de l’étrange ni de l’étranger, s’en trouve tout abruti dans ses attributs (!).
- J'ai un ami qui est xénophobe. Il déteste à tel point les étrangers que lorsqu'il va dans leur pays, il ne peut pas se supporter ! [Raymond Devos].

[y]

zébré :
 (à suivre)

; un barré des couleurs (prisonnier de la mode ?) aimera ce motif à l'exotisme tout relatif.
- La vieille façade, zébrée de raccords de céruse, n'attendait plus, pour rajeunir, qu'un coup de badigeon [Roger Martin du Gard].

zebrordi.jpg 

________________________________________________________
retour au SOMMAIRE DE L'ABECEDAIRE

tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Les commentaires sont fermés.