Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lume

Plus le mur tombait sous nos yeux
plus nous dansions comme deux fous
privés de partager le feu
couvant pourtant des ciels plus doux
à l'occident comme à l'orient
pour nos révoltes contenues

Plus la nuit nous tendait les bras
plus le poison se répandait
et nous chantions sur nos gravats
le sang bouillant en aparté
sous nos carnés déliquescents
par nos rencontres impromptues

Plus brutale fut la lumière !

Certain matin, palpant nos corps
il ne fut plus question d'espoir...
Ce pût-il qu'on portât la mort
le cœur drapé de rouge et noir ?
A l'occident comme à l'orient
la joie sentait mauvais du cul !

Sereins mâtins, larges Suzon...
Si brutale fût la lumière
(impitoyable d'A-Quoi-Bon)
qu'elle obscurcit vos âmes fières
« Putride occident ! »; « Vil orient ! »
dans vos billets d'astres mourants
une révolution déchue !

Serpentins... quelque anniversaire ?

Europe, ah dieux (voici ta chute) !
Esope, il reste un peu de vain ?
Endoscope, était-ce une pute ?
Ethiopie, rends-moi ton doux sein !
De gauche à droite, un astre ment...
Que pleure le nord vers le sud !!

«- Oui, j'ai fini; tu peux m’éteindre. »

«- Ffff... »

tiniak,lune,moonlight,au clair de la,lume

tiniak ©2019 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Écrire un commentaire

Optionnel