Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Demain, contre-résolution !

Premier de l’an… connasse ! T’en foutrais, moi, de ces duperies à la nian-nian ! Et que je me promets ceci; et que je ferai plus cela; et queue de cheval, oui ! #tsékwa ? Je laisse passer la journée et, dès demain, je m’y mets, mais alors… pour de mauvais ! Je lance ma contre-résolution. Gilles peut bien rire jaune, j’appelle direct mes frangins, Paul et Mick (Victor). Moi, c’est Martial. Plutôt enclin à faire court, ‘oyez ?

Demain, on me dit bonjour ? Je dis au-revoir; comme dans la chanson des Beuatlesse, tu vois le truc ?

Demain, je fume même dans mon bain et sans prendre de cendrier, hein ? Après, quand j’irai chercher mon paquet chez mon poujadiste de buraliste, je camperai, bien droit, jambes écartées, devant sa porte d’entrée pour bien faire chier la file de ceux qui auront fait de même, après moi, qui me serai grave retenu de passer devant les précédents – chose que je me réserve pour plus tard dans l’année, quand même.

Demain, je pisserai dans un bénitier. Cherchez pas, j’en rêve depuis que j’ai quitté ma défroque d’enfant de chœur.

Demain, une vieille se pointe sur ma ligne de bus bondée aux heures de sorties de bureau ? Devine… J’embrasse une maxime d’enfer « j’y suis, j’y reste ! ». Un régal, ça va être.

Demain, je me remets au skate et je nique autant de chevilles que je peux pour un cent dix mètres « Eeeeh ! ».

Demain, je galère en caisse pour trouver la carte de fidélité du magasin – que je n’ai pas « ah, mais non ! c’est pas chez vous, mais chez… (son concurrent, ben tiens !) ».

Demain, je me rends en mairie, je chope leur putain de Cahier de Doléance et je griffonne obstinément à tous les chapitres sensés recueillir mon expression Si-Toi-Hyène : « Doll hait Hans ! Divorce pour tous !! ».

Demain, je déniche un de ces scribaillons qui se la pètent, genre « j’écrivaille » ou « t’as vu ? je suis membre des Impromptus Littéraires (si, si, ça existe, j’ai vérifié) », et je lui pollue ses comms avec des mièvreries pitoyables. Je le vois déjà, l’autre, en mode branlette intellect à la truelle. Pfff ! Mao, reviens !!!

Demain, dès l’aube, à l’heure où blêmit ta compagne, j’éructerai; vois-tu ? je sais que tu m’entends; j’armerai mon foret (j’aurai mon passe-montagne); je ne puis dégueuler loin de toi plus longtemps !!

 

tiniak,mauvaises résolutions

tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
pour un Impromptu Littéraire (thème : "Mauvaises résolutions") - tiki#339

Écrire un commentaire

Optionnel