Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

smart chair

Sentiment singulier : cheminer de concert
savourant le silence et la beauté dans l'air
sans même se toucher (ou alors, très profond)
ensemble, seulement... en distante fusion

Moment particulier : un vaste éclat de rire
manipulant l'idée par un simple désir
même besoin de dire où se niche l'amour
quoique le pire y soit, avec les mots faits pour

Attente rigoureuse : elle viendra, musique !
avec ses aléas dont sourd une métrique
avec des petits rats qui manquent leur dimanche
pointant à l'Opéra quand s'ouvre à nous la Manche

Rêverie capricieuse : il est moche ce monde !
rinçant ses émois aux rigoles pudibondes
raclant un long crachat pour sitôt l'engorger
Cheminons dans mes vers, ça lui fera les pieds

Tout est plein, ce soir, à un ongle près : la lune
ta gorge, mon carnet, un frigo, la fortune
tant que nous nous taisons, sinon c'en est fini
des complices bourdons au vibrant hallali

tiniak,promenade cynique,poésie,timor

Confraternel espoir : la forêt nous éprouve
ça et là, en nos cœurs où nos âmes se trouvent
comme après l'éruption s’agrègent les scories
d'un divin champignon sur de tendres prairies

Héliotrope oraison : poursuivons cet églogue...
hermétique à raison, voué à son épilogue
onirique à l'envi, marchant droit vers un songe
avec la peau qui brûle ainsi qu'un vieux mensonge

Aphasique mission : c'est sûr, on n'y peut mais !
à ces désolations que nous foulons du pied
à nos propres élans dans le Bel Aujourd'hui
qu'en dirons-nous, rentrés, chacun sur son appui ?

Inconsolable vent : un souffle dans l'oreille
imprégné des accents qui vont, à la corbeille
incorporer les rangs des sades nostalgies
ton faillible abandon nourrit notre partie

Regard obsolescent : appétit nyctalope
rognant jusqu'à nos cris dans ton cinémascope
regagne ton logis car nous allons parler
peut-être en un soupir ou un simple baiser

 

tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Commentaires

  • Du grand Tiniak !
    Tes débuts de strophes me scotchent et m'obnubilent.
     •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

  • Le premier vers, c'est l'ivresse assurée :p
    Merci d'en être friande, très chère.
    Combler, c'est le défi..

Écrire un commentaire

Optionnel