Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Là ! L'Une, dans le caniveau

Et revoici la nuit orange...
sa langue aux rivages étranges
ses ombres sales
foulées par d'orgueilleux nomades festivals

L'heure est parfaite...
J'y viens comme on entre en hypnose
une part de moi sur la pause
et l'autre à chanter à tue-tête une bluette

Est-ce le moment de le dire ?
Ah, qu'elle empire...
la chanson, nette et ravageuse
qui offre ma tête nue à la Bételgeuse !

Marcher n'y fait rien - au contraire !
C'est même un aliment des plus élémentaires
pour battre plus avant
la peau grêle des rues vers le néant

Enfin, la pluie s'affine et meurt
Des flaques moirent, en douceur
Les nues dévoilent
les plus précieux brillants de la plus vaste toile

Nocturne émolument...
une phrase après l'autre paie
son seul et franc denier
d'un crachat versé au trottoir béant

Tant pis pour l'heure induite !
Ricochets sur ses points de fuite
vont, sans vergogne, mes sabots
broyant - prise, là ! l'Une dans le caniveau

tiniak ©2017 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
pour un Impromptu Littéraire - tiki#277

Écrire un commentaire

Optionnel