Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ladite

L'Or ! Elle prenait comme moi,
le 18h45
Si elle n'y paraissait pas,
je m'en consolais sur le zinc
 
A son passage près de moi
pour prendre sa place habituelle
je m'enivrais du gardénia
pris dans ses tissus coccinelle
 
Du regard, je comptais les pois
de sa poitrine à son bas-ventre
alors, j'inventais quelque loi
dont nous étions toujours le centre
 
Ici les champs, là-bas les bois
qui m'évoquaient des océans
priant que le charme opérât
au-delà, je figeais le temps
 
Taire le sens de mon émoi
m'inffligeait une sourde peine
et me rongeait d'anonymat
depuis le cœur jusqu'à la couenne
 
Et le voyage finira
une heure après quelques poussières
L'Au-Quotidien l'emportera
quoi que m'en songe, Passagère !
 
 

tiniak, poésie

tiniak ©2014 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
pour un Impromptu Littéraire - tiki# 229

Écrire un commentaire

Optionnel