Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

c'est tout vu, amour

Pin it!

yiiihaaa- fais-moi voir.
- quoi donc ?
- je ne sais... quelque chose...
- quelque chose comme un bouquet de roses ?
- quelque chose comme ça, oui.
- quelque chose qui te dit comme je t'aime ?
- oui, oh oui ! très exactement ça, même.
- tu ne veux pas d'un poème ?
- non, non, merci non... fais-moi voir, simplement.
- attends... j'enlève mes gants.
- j'attends, comme toujours.
- par amour.
- pardi !
- alors voici...
- oh, c'est beau ! qu'est-ce que c'est ?
- mon cadeau, mon bouquet, mon petit effet.
- c'est pour moi, vrai de vrai ?
- non.
- pardon ?
- non, c'est à toi... pas pour toi.
- ... comprends pas...
- prends-le...
- avec les yeux ?
- avec les doigts si tu veux, mais tu voulais voir.
- oh ! je vois, oui...
- comme je t'aime ?
- oui, oh, oui... ça oui ! très exactement ça, même.
- c'est ce que tu voulais ?
- en mieux !... si je m'attendais.
- alors, dis : que vois-tu ?
- je vois que je t'ai plu et sans l'avoir voulu, comme un reflet qui saurait dire la vérité sans détour et sans parler.
- et que vois-tu encore ?
- la mort, dis ! ...qui trépigne, s'indigne et compte ses épines pour aller jouer ailleurs, user d'autres rapines, aux endroits où l'on meurt.
- et puis ?
- et puis ta peau qui boit de l'eau qui me coule du dos ; ta peau qui me couvre de nuit ; ta peau qui m'envie, qui m'appelle... où mon corps est blotti et couve sous ton aile.
- et tu vois les couleurs ?
- je les vois, je les vois ! elles arrivent ! elles quittent la rive et font des ricochets sur les dunes et sur les parapets.
- et tu les reconnais ?
- ah oui ! il y a celle qui danse, il y a celle qui pleure, celle-ci qui affleure et cette autre qui pense à repeindre la cour où déjà reparaît le jour… ce jour où tout murmure est nouvelle aventure ; ce jour qui dit toujours oui ; cet aujourd’hui.
- le spectacle te plaît, donc.
- ah, le beau rigodon ! ah, la fête ! et quel est ce vol d'oiseaux trop sérieux sous le ciel amoureux... quelques canards chipeaux ?
- non, des bergeronnettes.
- tu m'aimes tant que ça ?
- tu le vois.
- je le vois.

Qui a dit que l’amour est aveugle au faîte ?

tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
impromptu littéraire - tiki #51

Commentaires

  • - aimer, c'est avoir ?
    - non, c'est à voir.
    - montre-moi encore.
    - regarde...

Les commentaires sont fermés.