Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

trois maux, deux toits

Pin it!
ce mot...

I

Rivage
couvert de brume fine
mêlant à cette bruine
l'écume saline
où s'égraine, sirène
de Mû la mélopée
que tu m'as destinée
et que je viens entendre
Rivage
liseré d'amertume
où je promène en douce
les pieds nus sur ta mousse
une mélancolie
qui semble, à s'y méprendre
embrasser l'infini
Rivage
qu'as-tu dis ?

des mots, des mots
l'ami

corde ôm

II

Près du fleuve, mon âme, où vivent et s'abreuvent
le héron, la girafe et cet hippopotame
j'ai dressé mon bivouac

Arrivé des grands lacs en suivant les torrents
je viens poser mon sac

Rêveur

Dans un linge, à l'abri, je conserve une empreinte
une preuve à l'appui pour que les mots se taisent
et que, sans contredit, parle enfin à son aise
la glaise

Ichtia Sirenaesis est le nom que je donne
à cette découverte
que le monde s'étonne ou qu'il coure à sa perte:
le conte avait raison, pardi!

III

Au menu, PoLésienne :
rimes sucrées/salées
sur coulis de sirène

plouf!

 

 

tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Commentaires

  • titre et texte fabuleux pour des mots qui font baume

  • Suis plutôt la Seine, puis à gauche.
    Et moi je vais resservir un peu de dessert en t'attendant.

Les commentaires sont fermés.