Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sûre prise

L'œil vif et le regard curieux
gravement malicieux
elle remet en jeu son titre de Markise
à lever la surprise
dans le champ de l'instant
où flotte un mouvement qui rameute le sens
interroge l'essence
vient à brouiller la mise
et s'efface en riant dès la prochaine prise

Où que logent ses ombres
des propos satisfaits, elle n'est pas du nombre
et, dans sa profonde heure
cultive une abyssale noblesse de cœur

Un allant coloré dore ses intentions
de feuilles enfantines
cultivées à Berlin
pour fleurir à son front
comme autant de boutons à son coffret d'épines

Impossible mission remise au goût du jour
avec obstination, sur un meuble métier
elle veut embrasser des fantômes, des fours
des ballons dans la cour, le pied à l'Être y est !

Ses robes tuent le temps
d'un éternel élan vers un soudain espace
sa chair est, sans menace
un aveu délirant

Elle remet en jeu son titre de Markise
(vous dis-je, à chaque prise !)
l'âme dans l'objectif
et le geste amoureux, sincère, suggestif

Photographie, insta, poésie, tiniak, Louise Markise
tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Dédié à Louise Markise (photographie en illustration)

Commentaires

  • J'aime bien ce poème sensuel et imagé. "L'âme dans l'objectif" : pas mal du tout "

  • Merci, Miss Ping Pong Affair ;)

  • Kikou, Ed...
    J'ai ajouté un lien (en bas de page) vers l'artiste, jeune femme photographe, dont il est question. Je te souhaite une belle découverte, en partant de son album photo, déjà, puis en fouillant son site berlinois... Tschüss ;)

Écrire un commentaire

Optionnel