Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ressac

Légoland,poésie,tiniak

Je suis dans la maison
dans son ventre qui craque
comme un ancien galion
sur une mer foutraque
sous les vents de saison

Là, j'ai posé mon sac
penaud et tout patraque
avant de décider
de lui donner raison :
Nostalgie, nourrissons
cet appétit foncier

Grimper vers le grenier
cet hypocondriaque
de palier en palier
tel un contrebandier
regagnant son bivouac
ne put le rassasier

Il fallait l'investir
du meilleur et du pire
de songes familiers
ou de visions orgiaques
brodés sur l'oreiller
en points irréguliers
de filiations en vrac
et puis, du tact au tac
miser sur le métier...
Tout rapporter au sac
en sa cage, léger :

Tomettes z'et parquets
sur la pointe, d'épier...

Papier fleuri, violer !
d'intrépides collages

Caresser le chauffage
et, soudain, frissonner

Au hachis parmentier
noyer une salade

Monter dans les étages
de l'herbe sous les pieds

Des pages colorier
l'alternance trop fade

Inonder le courrier
de riants griffonnages

Entendre, à l'escalier
grincer quelque présage

Ecraser son courage
au fond du cendrier

Aller son journalier
d'ombre et d'enfantillage

Des nocturnes orages
portefeuille plié
attendra l'ajourné

Pour l'heure, s'amarrer
Ressaser : rêve, assez !
Tôt viendra le ressac

 

poésie, tiniak, David Filoqueur, David Foulquier

tiniak ©2016 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Les commentaires sont fermés.