Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Non, mais quel Confucius !

Pin it!

"Rougissant de n'en point rougir..."
mon jour, mon jouir !
quelle adorable fumisterie
fomenteront contre la mort
nos impétueux z'et joyeux dits
pour ce Bel Aujourd'hui, encore ?

Soit ! Chevauchons les météores !
Brûlons nos yeux aux vents glacés
- venus du sud et non du nord !
Grillons sur le port les criquets !
Et merde aux Nouveaux Marseillais...
Cette sardine est un trésor !!

Boujou, boujou, mes cieux, mes âmes...!
Souffrez que je m'évade un brin
plus loin que ne pointe mon groin
vers le fumet de cette flamme
rousse
plus que jamais les automnales pousses

C'est du boulot, dis ! ce cartable
à trimbaler, par "Mon... !", par "Vaux... !"
dans l'incurie des connétables
comme au nez de leur brave héraut
gloussent
mes doigts gantés de fantaisique mousse

"...en toute chose, le milieu..."
J'en extrais la joie des deux mains
qu'il me reste
au risque - heureux ? d'enfiler une veste
ou d'attendre... tes yeux ?

Enfin ! 

tiniak,confucius,love,esprit,poésie

tiniak ©2016 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
avec un Grand Merci à Confucius et Giacomo Girolamo Casanova

(sans oublier Guillaume Gallienne)

 

Les commentaires sont fermés.