Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

meurs, d'heure partie...

Nous courons, droit devant...
Ce qui n'est pas encore un lieu de se réjouir
de nos assassinats, nous attend

La suée qui nous vient
nous en partagerons la douceur, le fumet
l'un à l'autre liés, dans le bain

Qu'importent les regards
qui se portent sur nous, inquiets, indifférents
anonymes, hagards

Je te nomme Arachné
moi, ton Quetzacoatl au plumage d'airain
qui t'offre, à pleines mains, cette ivraie

Massacre au point du jour !
Nous les avons tués
des serviles journées, les sibyllins contours

Des caresses sans fin
Des rires sans objet
Des larmes sans chaleur
Des yeux sans appétit
Des hurlements sans cœur
Des mots sans mélodie
Des odeurs sans festin
Des rêves sans idée

L'esprit, d'un simple trait
s'est offert un carnage
Lui suffit un hommage, honnête, simple, vrai

Dans notre douce alcôve...
Qui souhaite incriminer notre parti d'en rire
puisque la joie est sauve ?

gag_main_rue010.gif

tiniak ©2013 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
pour un Impromptu Littéraire - tiki#185

Les commentaires sont fermés.