Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

border line melodies

Quoique jeune encore
mais sur le retour
et pas tant pressé de s'aller rendre ses devoirs
un pas familier
décompte à rebours
ses vestiges ajournés sur d'abruptes trottoirs

Sois bon camarade,
tape sur l'épaule;
ça peut pas lui fair' de mal
(c'est, de là, bonne école)

***

Pour l'art de l'étourdissement
porté jusqu'au ravissement
(comme l'autre de liane en liane)
il s'affiche nu sous son pagne
un singe empaillé sur le flanc
- le dimanche, immanquablement !)

Aux yeux de tous, vous dis-je !
Quen j'en ai des vertiges !
Aux yeux de tous, monsieur l'Agent

Et poussant des cris de Sauvage
Et des postures, davantage...!

Ah, sinécure, Jésus Christ !
d'avoir engendré tel artiste !

***

Il était vain d'entasser là
dans ce véhicule
hauts débits sur le contrat
les contritions de forçats
arrachées à leurs misère
sur le simple préambule
d'une poignée délétère

Transit à l'aire dounanière
un parfum de mort
émane d'un container
parqué sur le port

Quel sinistre ridicule
que leur triste anonymat !
Pitance crédule
ils étaient vingt entassés, là

***

J'aime comme je le hais
cet espace infime
où je n'ose m'aventurer
par le désir, ni le toucher
vers les trésors parfumés
de l'Autre, à son intime

***

Devant, sous la lueur matinale, embrumée
dans sa vaste candeur, le labour en sommeil;
dessus, l'envol subit et criard des corneilles;
derrière, à pas de loup, la faune du bosquet

L'ennui s'est, peu à peu, teint d'humeur assassine...
Au pied, la carabine attend, le chien cranté.
Jugée sur l'incurie de sa bonne santé,
l'ignorante enjouée avance vers sa ruine.

Un éclat stoppe net, plus mat que le tocsin,
le fol et bel entrain de sa course amoureuse
et la laisse sans voix - finie, la chansonnette !

Elle n'a pas le temps de porter à sa tête
la main charnue disant ses formes plantureuses,
un filet rouge sang mêle son rideau brun.

***

- How d'you feel?
- Fine... What about you?
- Border line, thank you.

 

tiniak ©2013 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
pour un Impromptu Littéraire - tiki#172

un roi sans divertissement 

 Et aussi, cette précédente participation pour le thème du "Message sur le frigo"
- Impromptu Littéraire - tiki#171

 

Tout ça pour un mot
collé sur le frigo
Malgré les degrés sous zéro
je suis allé marcher sur l'eau
ma tête au bord du lac
à l'envers dans un sac
ça puait le vieux pain, le poisson
comme s'il en pleuvait à foison
quand je l'ai retirée
de la jute encore imprégnée
Quoi ! Tout ça pour l'enfer
d'un mesquin Frigidaire ?

Tout ça pour un mot
un sacré mot de trop
Un défi jeté par dépit
pour avoir déserté le lit
de nos vaines amours
au fantasque Toujours
où brûlent sur un brasero
une incomplète libido
qui noie de la semaine
le doux fumet de madeleine
Et tout ça pour l'invite
d'un capricieux post-it ?

Tout ça pour la gloire
de taiseux mésespoirs
Pour, des clous plein les pieds, les mains
porter le fardeau quotidien
de ce luxe : tes doutes
sur ma trop frustre écoute
Et quoi ! ne suis pas saint, mais homme
et comme toi dans le barnum
pauvre, nu, singulier
mais fier et, malgré tout, entier
et relisant ton mot
collé sur le frigo :

"Et quoi, vieux !
Tu te prends pour Dieu ?"
Oui, ça ! J'en relève l'enjeu !

 carambar

tiniak ©2013 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
tiki#171

 

Écrire un commentaire

Optionnel