Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Conjugaisons alluviales

Pin it!

aquarium006.gif

Oh, ce cours...!
Et le boulot que c'est d'en perdre - et tout le jour !
à rebours les méandres
et de s'y fatiguer, comme de braise à cendre
le peu
qu'il reste du foyer au regard amoureux

Impossible de feindre; à faire autant d'histoires
nul décor à repeindre
nul talent méritoire
ne valent
de torturer l'esprit des lois grammaticales
Le futur antérieur, en sa supercherie
s'écrase au passé simple devant l'Un Fini

(l'Un fini, ment, complexe, au passé composé
 l'Autre, l'œil à l'index et prompt à récuser
 toute preuve
 qu'il eût été possible de suivre le fleuve)

S'y devant, l'Ô Céans défend dur ses arrières
Il n'a jamais trempé son pas qu’à la rivière
mais s'arroge des rues le droit de pourparler
pour négocier au cours des Fluviales Instances
quelques taux d'intérêts, peau lisse d'assurance
et front ceint d'équité
des fois que...
jouirait d’un bénéfice à jouer son Qui Mieux Mieux

Mais derrière, il en va de toute autre chanson
Le rachidien s'affaire, implore l'arraison
des vaisseaux
brûlés de port en port à chaque renouveau
des espoirs
que s'arrange d'oublis sa longue chambre noire

Moi, remontant son cours, je tire mon chaland
sur le fleuve où le jour égaille sa lumière
et m'embrasse la rime à l'issue que diffère
une langueur de l'air empli de verts, de blancs
jusqu'au seuil de l'orange
dont je ne sais que trop l'appel qui me démange

Oh, ce cours...!
Et ce, tant que ma nuit s'achève au petit jour
Mes Moires
n'en finissent jamais d'abreuver mon histoire
d'oublis étranges
qui n'incommodent, non plus que ne dérangent
cette heure
où je te laisse aller, joli bubon de fleur
à l'endroit
où le fleuve s'écoule et n'a cure de moi
des autres
et de la façon dont la nuit venue se vautrent
nos ennuis
dont pourrait nous sauver un adorable Oubli
oh, simple et véritable
(en ferai dès demain un badge à mon cartable)

Nous savions toi z'et moi how the end always is
mais ne cherchons jamais que la franche surprise
de nous voir
exemptés d'expliquer quelle fut notre histoire

ali_drop_196.giftiniak © 2012 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK 

Les commentaires sont fermés.