Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jardinière de legs, hume

Pin it!

csakyjeune_fille_raisins.jpg
Csaky, Jeune Fille Au Raisin.


le cheveu court et le sein nu
goûtant du raisin dans ton poing
je t'observe belle inconnue
agenouillée dans ton jardin

la ville bruisse faiblement
en cette heure bientôt vespérale
flotte dans l'air un sentiment
terrestre d'amour animal

ta main recueille l'abricot
que tu déposes, délicate
sur la couverture à carreaux
près de la figue et de la datte

passent au ciel de fins nuages
épars dans les vents d'altitude
tandis qu'au sol, sous cet ombrage
s'assouplissent les attitudes

la virgule sous ton oreille
laisse entrevoir une cerise
vive ponctuation vermeille
au casque brun que rien ne frise

de cette maison mitoyenne 
la fenêtre aux vitres ambrées
mue par quelque prétention vaine
épuisait son peu de reflets

à présent pourtant, ton oeil brille
comme à percer d'entre les lignes
la promesse de hautes luttes
annoncée par d'antiques signes

le temps s'est tendu quelque part
entre le sol et la fenêtre 
et rien ne tient plus du hasard :
nos regards vont se reconnaître

le cheveu lourd, dense et crépu
effleurant la peau de ton sein
sans réserve, belle incongrue
tu m'accueilles dans ton jardin

tu me fais goûter l'abricot
le jus de la figue et la datte
évasée autour du noyau
comme au doux temps des longues nattes

raisins.jpgtu me fais croquer la cerise
parmi les brins de ta virgule
dans le vent qui nous électrise
tandis que ton panier bascule

de ces legs aux saveurs puissantes
nos yeux connaissent la magie
évocatrice et transcendante
où naît la fantasmagorie ;

la nuit installe ses quartiers
tu regagnes ton intérieur
je retourne à mon escalier
le regard embué d'odeurs.

norbert tiniak © 2008 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Les commentaires sont fermés.